Cancer colorectal : coloscopie virtuelle ou optique ?

Dans le but de mieux dépister le cancer colorectal, une étude néerlandaise a cherché à comparer la coloscopie optique avec la colonographie virtuelle. La première serait plus précise mais la seconde ferait moins peur.

Rédigé le

Cancer colorectal : coloscopie virtuelle ou optique ?
Cancer colorectal : coloscopie virtuelle ou optique ?

En France, selon l'Inserm, le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent chez l'homme et le second chez la femme. Un dépistage est recommandé après 50 ans. Parmi les méthodes utilisées la coloscopie est la plus citée pour détecter les polypes susceptibles d'être tumoraux. Cependant, cet examen nécessite une anesthésie générale et il existe de faibles risques de complications. La colonographie ou coloscopie virtuelle est moins invasive, mais a la réputation d'être moins sensible, avec donc le risque de rater un polype potentiellement dangereux. Elle est plutôt réservée aux patients fragiles.

Pour déterminer la méthode la plus efficace, une équipe de chercheurs néerlandais a réalisé une étude publiée en ligne dans le Lancet Oncology en procédant à un dépistage soit par coloscopie optique, soit par colonographie, sur une population de personnes âgées des régions d'Amsterdam et de Rotterdam.

Il s'avère que si la coloscopie optique fournit de meilleurs résultats dans la détection de néoplasies que la coloscopie virtuelle, cette dernière a eu significativement un meilleur taux de participation. Les scientifiques concluent que les deux types d'examens peuvent être utilisés pour un dépistage et que le choix doit se faire en fonction du rapport coût/efficacité et de la gêne perçue.

Source : "Participation and yield of colonoscopy versus non-cathartic CT colonography in population-based screening for colorectal cancer: a randomized controlled trial",
The Lancet Oncology, 15 novembre 2011

En savoir plus 

Sponsorisé par Ligatus