Autoriser l'autoconservation d'ovocytes pour convenance personnelle ?

L'autoconservation d'ovocytes de convenance est illégale en France. Cette technique, qui consiste à congeler des ovaires dans le but de les réimplanter par la suite, est uniquement autorisée pour raisons médicales. Mais avec le recul de l'âge moyen de la première grossesse, et la baisse de la fertilité à partir de 30 ans, la question fait débat. 

Rédigé le

Autoriser l'autoconservation d'ovocytes pour convenance personnelle ?

En France, la congélation des ovocytes pour convenance personnelle est interdite. Selon la loi de bioéthique de 2011, elle n'est autorisée que pour des raisons médicales, quand une femme doit subir un traitement pouvant menacer sa fertilité.

Face à la demande, certains gynécologues préconisent un assouplissement de la loi sous certaines conditions. Le Dr Joëlle Belaïsch-Allart, gynécologue obstétriceinne, fait partie des ces praticiens : "C'est une possibilité qui doit être offerte aux femmes de plus de 35 ans qui n'ont pas eu l'occasion de rencontrer l'homme de leur vie. Le vrai problème, c'est d'autoriser l'autoconservation sans l'encourager".

Toutefois, l'assouplissement de la loi ne fait pas l'unanimité. Certains médecins y sont strictement opposés. Selon eux, la prudence doit rester de mise, lorsqu'on admet que la congélation des ovocytes n'aboutit à une naissance que dans 60% des cas.

VOIR AUSSI :