Alzheimer : vers un diagnostic de plus en plus précoce ?

Si les traitements pour guérir la maladie d'Alzheimer ne sont pas encore à l'ordre du jour, la recherche, elle, avance. Une équipe de scientifiques américains vient de découvrir de nouveaux marqueurs génétiques liés à cette pathologie. Leurs travaux publiés, vendredi 5 avril 2013, dans la revue Neuron permettent d'élargir nos connaissances sur cette maladie neurodégénérative et favorisent la recherche de nouvelles approches thérapeutiques. Le point sur la recherche et les dernières avancées avec le Dr Marie Sarazin, neurologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière.  

Rédigé le

Alzheimer : vers un diagnostic de plus en plus précoce ?

Entretien avec le Dr Marie Sarazin, neurologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans l'émission du Magazine de la Santé du 9 avril 2013 :

"Diagnostiquer la maladie d'Alzheimer avec une simple goutte de sang est l'un des espoirs des chercheurs. Mais nous sommes encore loin du compte. C'est compliqué, il y a beaucoup de mécanismes de médiation entre ce que l'on peut doser dans le sang et ce qui se passe à l'intérieur du cerveau. Donc actuellement on utilise plutôt des marqueurs biologiques que l'on dose dans le liquide céphalorachidien par une ponction lombaire et là on a des marqueurs qu'on utilise en pratique clinique.

"Les traitements commercialisés actuellement ne sont pas miraculeux, ils ne guérissent pas la maladie, ils ne l'empêchent pas de progresser. Mais ils agissent sur les symptômes et atténuent certaines complications. Ils évitent probablement certaines aggravations rapides de la maladie. Ce sont des traitements que l'on propose tôt aux malades mais aussi au stade sévère de la pathologie où ils gardent une efficacité même quand la maladie évolue.

"Il y a en parallèle des recherches avec de nouveaux médicaments et là on attend de ces traitements une action sur la cause, les mécanismes biologiques."

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus