Handicap : faute de moyens, de nombreux élèves se retrouvent sans accompagnants

En France, 220 000 enfants ont besoin de la présence d'un AESH afin de suivre une scolarité adaptée. Selon certains chiffres, 30% d'entre eux ne disposeraient pas de cette aide.

Alexandra James
Rédigé le , mis à jour le

La sonnerie retentit : c'est l'heure de la rentrée pour les élèves de l'école maternelle Roquette à Paris ! Mais pour Afraz, 5 ans, la séparation avec sa mère n'est pas simple. Le petit garçon souffre de difficultés d’apprentissage importantes. Pour l'aider à suivre les cours, Afraz est accompagné de Danilo, son AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap).

 "Il ne faut pas se substituer à l’enfant, je le laisse faire et s’il n’y arrive pas, c’est là que j’interviens", explique Danilo, qui ne quitte pas Afraz des yeux. Sa présence est aussi rassurante pour l'institutrice, car avec 22 élèves il est difficile pour elle d'accorder au petit garçon l'attention dont il a besoin. 

Un manque crucial d'accompagnants

En 2019, on comptait en France 106 000 AESH, pour 186 000 enfants à accompagner. Un manque crucial pour ces élèves, dont l’inclusion dépend de leur encadrement. Si Afraz bénéficie d'un accompagnement individuel, ce n'est pas le cas pour tous les enfants en situation de handicap. 

Pauline vient d’entrer en 6ème et aurait dû avoir un AESH pour la suivre individuellement. Mais par manque d’effectifs, elle se retrouve dans une classe spécialisée, avec un seul AESH pour une trentaine d’élèves.