1. / Sexo

Enfants transgenres : quels traitements à la puberté ?

Les enfants transgenres bénéficient désormais de traitements pour bloquer leur puberté et leur laisser le temps de confirmer ou pas la nécessité de changer de sexe, en parallèle de la thérapie.

Rédigé le

Enfants transgenres : quels traitements à la puberté ?
Auteur : andranik123

La décision d'un traitement se fait toujours en accord avec l'enfant, la famille et une équipe pluridisciplinaire, dont font partie le psychiatre et l'endocrinologue.

Les origines de la dysphorie

L'origine de la dysphorie de genre est très mal connue. "elle est probablement d'origine neurobiologique, explique le pédopsychiatre. Il y aurait très tôt dans le ventre de la mère une imprégnation hormonale du corps et du cerveau qui ne se font pas de la même façon. C'est une piste possible, mais les spécialistes s'accordent sur des origines multifactorielles". 

Les traitements bloqueurs de puberté, sont mis en place lorsque la puberté qui débute, au 2ème stade de la classification TANNER, globalement entre 11 et 13-14 ans en France. D'action réversible, leur but est de bloquer l'apparition des signes pubertaires, comme celui des seins et des règles chez les femmes, de la voix grave et d'une musculature masculine chez les garçons. "Il y a 2 grandes raisons justifiant le traitement, détaille le Dr Bargiacchi, pédopsychiatre et tenant une consultation spécialisée à l'hôpital Robert Debré à Paris. On laisse le temps à l'enfant et sa famille de réfléchir et on évite des facteurs de stress supplémentaires avec l'apparition de caractères secondaires (par exemple, les règles chez les filles et les érections chez les garçons). Cela évite l'apparition de certaines choses qui sont difficiles à corriger par la chirurgie, comme la pomme d'Adam ou la poitrine chez les filles."

Le traitement hormonal substitutif, parfois en complément de la chirurgie

Lorsque la dysphorie de genre persiste, un traitement hormonal substitutif peut être commencé à partir de16 ans. Il s'agit d'un traitement masculinisant ou féminisant, pour orienter le développement du corps vers le sexe souhaité. C'est le même que celui suivi par les adultes. Les estrogènes font pousser les seins et donnent des formes féminines ; la testostérone donne une voix plus grave, et une carrure masculine. "Ces traitements sont très bien tolérés mais il faut rester prudent, en l'absence de recul à long terme", nuance la pédopsychiatre. Ils représentent la première étape de réassignation sexuelle, autrement dit du changement de sexe. Ce traitement peut être suivi, à partir de 18 ans, d'opérations chirurgicales, qui offriront enfin au corps l'apparence de celui souhaité…

A lire aussi :

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus