1. / Sexo

Ch@t : Questions sexo

Ch@t du 2 juin 2009 Les réponses du Dr Hélène Jacquemin Le Vern, gynécologue-sexologue

Rédigé le , mis à jour le

Ch@t : Questions sexo
Ch@t : Questions sexo
Sommaire

Les réponses du Dr Hélène Jacquemin Le Vern

  • Je suis sexuellement active depuis 7 ans, j'ai eu plusieurs partenaires, mais peu importe la durée de nos relations, je n'ai jamais eu d'orgasme vaginal. Est-ce normal de n'avoir que des orgasmes clitoridiens ? Comment faire pour lâcher prise ?

Il n'y a pas un orgasme meilleur que l'autre, l'organe de jouissance de la femme, c'est le clitoris, le plaisir peut être amplifié lors de la pénétration. Le plaisir vaginal est quelque chose qui se découvre petit à petit.

  • Je suis en couple depuis 4 ans et cela fait déjà 2 ans et demi que je ne désire plus mon ami. J'ai vu sur internet que cela s'appelait l'anaphrodisie, je voulais savoir comment cela pouvait se guérir ?

Le désir s'alimente du souvenir du plaisir, vos rapports sont-ils satisfaisants ? La sexualité n'est qu'une forme de communication, qu'en est-il de la communication dans votre couple ?

  • Mon problème est que lorsque j'ai un rapport sexuel avec mon chéri, je mouille beaucoup trop, ce qui me dérange et mon chéri aussi car nous n'avons plus de sensations ! Pourtant même quand je n'ai pas trop envie de faire l'amour, j'ai quand même ce problème, ce qui indique que ce n'est pas dû à l'excitation ! Que faire ? Existe t-il une pilule qui puisse m'aider ? Merci.

Les sécrétions vaginales sont tout à fait normales, toutes les muqueuses sont toujours humides, il existe, si les sécrétions vous gênent vraiment lors du rapport des petites éponges que l'on peut placer dans le vagin pour absorber ces sécrétions.

  • Mon gynécologue m'a posé un stérilet il y a 15 jours, mon mari est gêné lors des rapports, que faire ?

Retournez voir le gynécologue pour voir comment le fil est placé.

  • Il y a un an, j'ai commencé à prendre la pilule mais lors des rapports, le sperme me brûlait, depuis la pénétration est douloureuse et ma libido est très réduite, est-ce que la douleur due au sperme peut être une allergie, et cela peut-il être la cause de la baisse de ma libido ?

Il n'y a aucune allergie au sperme, les douleurs lors des rapports sont dues souvent à une contraction musculaire. Parlez-en à votre gynécologue.

  • On parle beaucoup du papillomavirus actuellement, mais jamais pour les hommes. En effetn j'ai vu que pour les homosexuels le risque était aussi important que chez les femmes. Est-ce vrai?

Les hommes sont porteurs du papillomavirus, on en parle actuellement pour les femmes car ce virus est responsable du cancer du col de l'utérus.

  • Pratiquement lors de chaque orgasme, j'ai des crampes aux joues et des fourmillements dans le palais, quelles peuvent en être les raisons ?

Cela est lié probablement à l'hyperventilation lors de l'orgasme.

  • On dit que les préservatifs ne sont pas 100% efficaces. Je n'ai pas eu mes règles ce mois ci après un rapport avec préservatif, est-ce que j'ai un risque d'être enceinte ? Alors qu'il n'y a eu aucune déchirure ?

Oui, en l'absence de règles, il est toujours indispensable de faire un test de grossesse.

  • J'ai 33 ans. Comment se fait-il que j'éprouve plus de facilités à me lâcher sexuellement, à partager des fantasmes, et à rendre du plaisir avec mon amant, que j'aime, qu'avec mon mari, que j'aime aussi ?

Car l'amant est choisi dans la transgression ce qui alimente les fantasmes, probablement qu'avec votre conjoint, l'habitude a terni le désir.

  • Atteinte de sclérose en plaques, je n'ai plus ni désir, ni jouissance depuis ma grossesse (il y a deux ans) : comment améliorer cette absence de tout sachant que mon partenaire lui est toujours très demandeur ?

Il n'y a aucun lien avec votre sclérose en plaques, peut-être simplement des rapports insatisfaisants ou une angoisse de la maladie et plus ou moins un état un peu anxieux qui vous empêche d'avoir du plaisir.

  • J'ai 35 ans et j'ai des problèmes d'érection, j'ai fait des examens et j'ai un trouble de l'hypophyse, est-ce lié ?

Oui, cela peut être lié.

  • Vous avez parlé de "lâcher prise" comment l'obtenir ? Merci.

Il n'y a pas de recette. Le plus important est d'être dans le moment présent et dans une confiance avec le partenaire. Cela nécessite un dialogue qui favorise l'intimité.

  • Mon compagnon ne me désire plus suite à une prise de poids de ma part, que puis-je faire afin de réveiller son désir (mis à part une perte de poids) ?

Etes-vous certaine que c'est la prise de poids qui le dérange ? Le désir ne tient pas compte des centimètres, peut-être cette prise de poids fait suite à une situation qui n'a pas favorisé votre relation de couple.

  • La pilule peut-elle être la cause d'une baisse de libido ?

Non.

  • Mon compagnon éjacule précocement, que faire ?

C'est une pathologie fréquente, il faut qu'il apprenne à se concentrer sur son plaisir et pas sur le vôtre.

  • Quelle est une bonne fréquence des rapports sexuels ? Ou de la masturbation ?

Il n' y a aucune norme, la bonne fréquence est celle qui convient aux deux membres du couple.

  • Je viens vous demander conseil car suite à un viol, ma compagne se plaint de souffrance à chaque pénétration, à l'époque on lui avait dit qu'il fallait laisser cicatriser. Nous avons attendu plus de 3 mois avant de faire quoi que se soit et malgré tout, les souffrances sont là. Avez-vous une idée de ce que cela peut vouloir dire ?

Je pense qu'il est nécessaire que votre campagne entreprenne un travail de psychothérapie pour se libérer de ce traumatisme, peut-être pourriez vous avoir des relations sans essais de pénétration ?

  • Dois-je consulter et qui consulter car je n'ai plus de désir sexuel depuis la naissance de mon enfant 2 ans et demi ?

Oui, il faut consulter si cela crée des tensions dans le couple. Parlez-en à votre gynécologue.

  • Cela fait 5 ans que je suis avec ma fiancée et environ un an que je suis éjaculateur précoce pourtant au début je n'avais aucun problème : je tenais même parfois une heure. Je me demande comment cela est possible et comment y remédier car je suis frustré vis-à-vis d'elle.

Que s'est-il passé depuis un an ? Soucis de travail, deuil, conflits conjugaux, si vous arriviez à retenir votre éjaculation auparavant, c'est quelque chose que vous allez retrouver.

  • Pour atteindre l'orgasme, à part le fait de se détendre, il n y a pas d'astuces techniques infaillibles (sur le plan anatomique ou autre) ?

Les préliminaires sont nécessaires. Il faut parfois stimuler certaines zones érogènes propres à chacun et s'appuyer sur l'imaginaire (les fantasmes).

  • Quand j'étais enfant, j'ai croisé le chemin d'un pédophile. Aujourd'hui, après les préliminaires qui se passent très bien, mon corps se bloque et la pénétration est très douloureuse pour nous deux, voire impossible. Que pouvons nous faire pour que ce moment soit agréable et plus fréquent ?

Il est nécessaire que vous consultiez seule ou en couple. Les traumatismes sexuels de l'enfance laissent des traces importantes mais pas indélébiles, si votre compagnon vous accompagne dans ce cheminement, c'est un bon pronostic.

  • A chaque fois que je commence à faire l'amour à mon compagnon, 5 minutes après je n'ai plus envie du tout (alors que nous sommes en pleine action), est-ce dû à une chute brutale d'hormones ou à autre chose ?

Non, c'est une façon de dire non au plaisir, à l'autre peut-être par anticipation d'une insatisfaction.

  • Mon ami n'a pas d'éjaculat, quand nous faisons l'amour, au début il me disait que c'était par précaution, mais aujourd'hui nous souhaitons un enfant et il n'y arrive pas. Que devons-nous faire?

Il est nécessaire de consulter un sexologue.

  • Est-il normal que je puisse m'imaginer une vie sans sexe ou est-ce risible ? Notre société n'est-elle pas trop sexualisée ?

On est libre de mener la vie qu'on veut et la sexualité n'est pas obligatoire. Il y a des couples qui décident d'une vie sans sexe.

  • Douleur importante, pas de possibilité de pénétration, mon mari me parle de dyspareunie, j'ai eu un kyste, glande de Bartholin et papillomavirus il y a longtemps, que penser ?

Le papillomavirus et la glande de Bartholin ne sont pas en cause, vous êtes contracté au moment de la pénétration, il faut apprendre à détendre le périnée.

Il est nécessaire de prendre le temps, puis de faire la part de la femme et de la mère qui sont en vous. Votre conjoint peut vous aider dans ce cheminement.

  • Depuis 13 mois, mon conjoint ne me touche plus. Il me dit ne pas comprendre pourquoi, et m'assure ne pas me tromper. Ajouté à cela, je trouve que sa sudation a augmenté et que son odeur a évolué. Peut-il y avoir une raison hormonale à cette baisse de libido ?

Son absence de désir peut être due à un état dépressif, il faudrait qu'il consulte.

  • Je souffre de céphalées lors de l'acte sexuel, elles s'intensifient lors de l'éjaculation que faire ?

Cela est peut être du à une tension comme un effort fait pour obtenir l'orgasme. Ce n'est pas dangereux.

  • Le point G est-il accessible avec les doigts ?

Oui.

  • J'ai 25 ans et je suis la seule de mon entourage à avouer me masturber fréquemment. Est-ce que mes amies ne veulent avouer cette pratique ou suis-je la seule à pratiquer la masturbation ? Merci.

La masturbation est quelque chose de tout à fait normal. Peut-être que vos amies sont pudiques et n'osent pas le dire.

  • Mon ami n‘arrive pas à éjaculer lorsque je le masturbe ou lorsque je lui fais une fellation, il me dit qu'il a un blocage, je me remets en question et pense que je ne fais pas ça assez bien... Peut-il y avoir d'autres raisons à ce blocage ?

Vous n'êtes pas du tout en cause dans ce blocage, probablement qu'au cours de la masturbation, il obtient lui-même une éjaculation. Il a une difficulté à se laisser aller en votre présence par peur du jugement, du regard...

  • J'ai par moment des érections sans stimuli particuliers, cela peut être très gênant, est-ce normal et y a-t-il une solution ?

En dehors des stimuli, l'érection est assez rare. Peut-être n'avez vous pas repéré les stimuli ?

  • Les exercices de Kegel sont-ils applicables à l'homme et peuvent ils avoir une influence sur l'intensité de l'orgasme ?

Oui, cela peut aider l'homme surtout à retenir l'éjaculation.

  • Mon compagnon a des problèmes d'érection, en effet nous n'avons plus de rapport sexuel ou alors de très courte durée, étant donné son problème, je lui en ai parlé, il m'a dit que j'étais une obsédée et refuse de contacter un médecin.

Les hommes ont beaucoup de mal à consulter pour leurs difficultés sexuelles, essayez de le convaincre.

  • Mon mari se masturbe 3 fois par jour, est-ce normal (nous avons des relations 1 à 2 fois par semaine) ?

Il n'y a pas de normalité, mais une masturbation 3 fois par jour peut témoigner d'une certaine anxiété et le besoin de se ré-assurer .

  • Mon compagnon a sur son pénis des taches blanches très blanches qui viennent depuis 3 mois avec une forte odeur, doit-il allez voir un docteur ? (car il refuse d'aller voir son docteur et cela me coupe toute envie).

Oui, il faut consulter.

  • Mon vagin est trop large et mon partenaire ne me sent pas suffisamment lors de la pénétration.

Le vagin est très extensible, êtes-vous gênée pendant le rapport ? Vous pouvez au cours du rapport contracter les muscles releveurs.

  • Des attouchements durant l'adolescence peuvent-ils expliquer des difficultés à avoir un orgasme ?

Oui, il faut consulter pour essayer de se libérer de ce traumatisme réel.

  • Mon mari et moi quand nous faisons l'amour, cela ne dur jamais plus de 5 à 6minutes ! Il éjacule très rapidement sans que moi, j'ai eu le temps d‘arriver au bout. Est-il possible que des substances illicites prises par le passé aient un rapport direct avec ses troubles ?

Non, si la pénétration ne vous laisse pas le temps d'avoir un orgasme, vous pouvez obtenir l'orgasme par stimulation clitoridienne avant ou après, les drogues illicites n'ont rien à voir avec l'éjaculation précoce.

  • Enceinte de neuf mois, nous n'avons plus eu de rapports depuis le 5ème mois, ma question est : sachant que mon mari est un éjaculateur précoce et que pour résoudre son problème, il doit apprendre à se concentrer sur l'instant T et non sur la finalité du rapport, pensez-vous que le manque de pratique actuelle risque de compromettre nos chances de résoudre son problème ?

Non, votre absence de rapports ne va rien compromettre. Mais pourquoi avez vous interrompu les rapports depuis le cinquième mois de grossesse ? Sauf raisons médicales, il n'y a aucun interdit.

  • Une femme peut-elle être que clitoridienne ?

Oui.

  • Ma copine se plaint de brûlures après chaque pénétration, longue ou non, est-ce normal ?

Il faut peut être utiliser des lubrifiants pour empêcher cette brûlure vaginale. Sinon, il est nécessaire qu'elle consulte.

  • J'ai 26 ans et je ne considère pas le sexe comme une chose importante, mon compagnon ne comprend pas mon point de vue et me dit que je ne suis pas normale et je doute maintenant d'avoir un problème.

Peut-être que le sexe n'a pas d'importance pour vous car vous n'êtes pas satisfaite et que vous avez le sentiment d'être considérée comme un objet plutôt que d'être dans la recherche d'un plaisir juste pour vous.

  • J'ai ma libido en panne depuis 1 an. Cela peu- il nuire à mon couple ?

Oui, si cela crée des tensions dans votre couple. Il est nécessaire d'en parler et de penser aux rapports sexuels pour vous et non pas comme une obligation pour l'autre.

Les difficultés érectiles de votre conjoint ne vous sont pas adressées à vous, c'est-à-dire que vous n'en êtes pas responsable. Une femme a besoin de se sentir désirée, il peut vous le montrer autrement que par la pénétration.

  • Comment fait-on la différence entre un orgasme clitoridien et un orgasme vaginal si la stimulation est double ?

Il n'y a pas de différence. Tout orgasme est bon à prendre.

  • J'ai une sclérose en plaques depuis 2003 et suis sous traitement depuis, mais j'ai de moins en moins envie de mon partenaire pourtant nous nous entendons bien. D'où cela peut-il venir ?

Un corps malade est parfois difficile à érotiser. L'inquiétude par rapport à votre maladie peut bloquer tout désir sexuel. Vous pouvez essayer de rechercher des sensations corporelles (massages) pour rééduquer le corps au bien être.

Les réponses du Dr Hélène Jacquemin Le Vern (suite)

  • En couple depuis plus de 15 ans avec mon conjoint de 14 années mon ainé, nous avons des rapports sexuels de plus en plus espacés, je me demande si cela peut être dû au fait qu'il n'a quasiment jamais réussi à éjaculer en moi, en sachant que des investigations cliniques ont été faites et n'ont révélées aucun disfonctionnement organique, à quoi cela peut-il donc être dû et surtout comment faire pour le résoudre ? Merci de votre réponse.

Lorsqu'un couple se connait depuis longtemps, la libido parfois s'estompe, il faut toujours être vigilent pour l'entretenir, peut-être faut-il arriver à surprendre votre conjoint ? A t-il des troubles de l'érection ?

  • Peut-on utiliser de l'huile d'amande douce comme lubrifiant, et est-ce compatible avec l'utilisation du préservatif ? Merci.

Non. Les lubrifiants doivent toujours être aqueux.

  • J'essaye de me rendre attrayante, avec de jolis sous-vêtements, j'essaye de concocter des soirées en amoureux mais on dirait qu'il s'en moque... Il préfère passer la soirée sur internet et ne venir se coucher que très tard plutôt que de passer la soirée avec moi quitte à ce que ça se finisse par un gros câlin, on dirait que ça ne l'intéresse plus.

Peut-être a-t-il des difficultés et peut-être préfère-t-il ne pas se confronter à la sexualité.

  • Je me sens bien dans mon couple mais j'ai eu un bébé en 2005 qui est décédé à l'âge de 2 mois et demi et depuis je me passe de relations sexuelles, ce que mon copain ne comprend pas, pour lui le sexe et important dans un couple.

Vous êtes probablement dans une période de deuil non achevée, et pour vous la sexualité n'est pas au premier plan. Il serait peut être nécessaire de consulter à deux pour parler de ces difficultés.

  • Je ne connais pas l'orgasme vaginal seule (ce que je souhaiterais). Pour que j'aie un orgasme, mon mari doit à la fois me masturber et me pénétrer, est-ce normal ? Et comment avoir un orgasme vaginal ?

Oui c'est normal, le vagin agit comme amplificateur de l'orgasme clitoridien.

  • J'adore faire l'amour avec mon mari, j'ai du désir pour lui mais je ne ressens quasiment plus de plaisir depuis ma fausse couche (assez traumatisante). J'ai également un manque de fer, est-ce physique ou psychologique ? Merci.

C'est probablement psychologique, maintenant si vous êtes très fatiguée par une anémie, cela ne facilite pas la libido. Il faut consulter.

  • J'ai 35 ans et ma libido est depuis toujours au ras des pâquerettes. De plus je suis la maman d'un adorable bout de chou de 8 mois que j'allaite toujours et sous anti-dépresseurs car j'ai fait une dépression post-partum. Que puis-je faire pour (re)dynamiser ma vie sexuelle et celle de mon compagnon qui se montre bien patient et compréhensif jusqu'alors ? Vers qui se tourner pour une thérapie ? Merci infiniment de vos conseils.

Il faudrait trouver un thérapeute de couple. Mais le médecin qui vous prescrit les anti-dépresseurs peut être de bon conseil.

  • A quoi peut être due une difficulté à l'éjaculation alors que l'érection est sans problème ?

II peut s'agir d'une difficulté à lâcher prise. Souvent l'éjaculation s'obtient par masturbation. Peut-être votre conjoint craint une grossesse.

  • Pouvez-vous me dire si l'utilisation d'anneaux péniens est dangereuse ?

Non.

  • Le fait de n'avoir un orgasme et une éjaculation qu'en position de levrette est ennuyeux, y-a t-il une solution?

Chaque couple doit trouver ses positions favorites, si la monotonie s'installe, à vous de créer votre sexualité.

  • Depuis quelques mois mon désir a baissé, j'ai des soucis au niveau de mon boulot, j'attends une réponse enfin bref je suis souvent très stressée et très angoissée et cela joue dans mon couple, j'ai énormément envie de câlins et de tendresse mais pas de l'acte, que dois-je faire ? Je prends la même pilule depuis 4 ans, peut-elle avoir un rapport ?

Le stress est effectivement la cause souvent d'une baisse de libido. Pourtant rien de tel qu'un rapport sexuel épanoui pour prendre de la distance avec les difficultés du quotidien. Peut-être pouvez-vous demander à votre conjoint de vous masser ?

  • Par curiosité que risque une femme si après une sodomie l'homme passe par le vagin, mycose ?

Il est nécessaire de faire une toilette après une sodomie.

  • Après une rupture (non voulue pour ma part) qui s'est produite il y a un an et demi, je n'arrive plus à aller vers les hommes. Que dois-je faire ?

Il faut prendre le temps de digérer cette rupture pour pouvoir à nouveau faire confiance dans une relation.

  • Est-ce normal qu'un homme qui dort toute la nuit contre une femme n'ait aucune érection ?

Souvent les hommes ont des érections matinales mais la nuit, il leur arrive de dormir et donc de ne pas être en érection.

  • Ca fait 8 ans que je me masturbe 5 fois par jours. Y a-t-il un risque de stérilité et quelles sont les effets secondaires de la masturbation ?

Il n'y a aucun risque à la masturbation mais se masturber 5 fois par jour témoigne d'une grande anxiété.

  • Pour des troubles d‘éjaculation, il vaut mieux consulter un urologue ou un sexologue en premier ?

Un sexologue.

  • A quoi est dûe la dyspareunie ? Merci.

La dyspareunie si elle est due à la pénétration, est le fait d'une contraction du muscle releveur, si elle est au fond il faut consulter un gynécologue, il peut s'agir d'un kyste ou d'autres problèmes...

  • Est-il normal qu'un homme de 41 ans n'ait pratiquement aucun désir pour sa femme de 33 ans ? On est mariés depuis 3 ans et avons un enfant de 2 ans ?

Il n'y a pas de normes. Quelle sexualité viviez-vous avant ? C'est certainement douloureux pour vous de ne pas vous sentir désirée. Il est nécessaire d'arriver à parler de ces difficultés.

  • Ma copine a un problème, elle a mal lors de la pénétration. Après de nombreux préliminaires, rien n'y fait. Elle est allée voir son médecin traitant, le médecin lui a répondu que c'était du au stress. N'ayant aucun problème physique et n'étant pas dans un état de stress. D'où le problème peut venir ? On a tout essayé, que faire et surtout qui consulter ? Merci d'avance.

Il faut consulter un sexologue, vous pouvez utiliser un lubrifiant, il est nécessaire qu'elle arrive à détendre le releveur et la meilleure position pour essayer une pénétration c'est que votre amie soit au dessus.

  • Est-ce que le fait d'utiliser la salive pour lubrifier le vagin peut provoquer des démangeaisons ?

Non.

  • Après chaque rapport sexuel (même partenaire depuis 5 ans), j'attrape une mycose vaginale. A part le préservatif existe t-il un moyen pour empêcher ça ?

Etes-vous certaine qu'il s'agisse bien d'une mycose ? Avez-vous fait des prélèvements ? Toute irritation n'est pas forcément une mycose.

  • Un sexologue est-il forcément un médecin ?

Non. II y a des sexo-psychothérapeutes.
 

  • Qu'est-ce que le plaisir ? Je ne suis pas certaine de l'avoir connu. Pouvez-vous me dire ce que ressent une femme ordinairement quand elle jouit ?

Si vous vous posez cette question, c'est que vous n'avez jamais connu l'orgasme, il peut y avoir du plaisir même très intense, mais lorsqu'une femme a éprouvé l'orgasme, elle sait ce que c'est : un plaisir intense suivie d'une détente générale.

  • J'ai beaucoup de difficultés à atteindre l'orgasme, est-ce normal ?

Pour atteindre l'orgasme c'est parfois difficile, la meilleure façon c'est de le rechercher soi même par masturbation, avant de le rechercher avec le partenaire.

  • Comment retrouver l'envie d'aimer et d'avoir une relation sexuelle ?

La sexualité se vit dans un contexte de relation avec l'autre et de dialogue, il n'y a pas de recette, il faut peut-être chercher à avoir envie d'avoir envie.

  • Nous vivions une sexualité épanouie en début de relation, mais depuis plus de 2 ans, c'est rare, une fois par mois maximum, et c'est moi qui prend l'initiative. J'en parle quand je craque, il me rassure mais ca reste toujours pareil.

Tout couple a à travailler ce problème de fréquence de rapports, il est rare que les deux partenaires soient toujours au même diapason.

  • En couple depuis plusieurs années, parfois pas d'érection et sinon toujours éjaculation rapide même en masturbation et si rêve érotique (je rêve que j'ai une éjaculation rapide et c'est fini), que me conseillez-vous ?

Il faut arriver à vous centrer sur vous. Ne pas essayer de faire plaisir à l'autre, si vous êtes jeune, parfois lors d'un deuxième rapport, l'éjaculation vient moins vite.

  • Marié depuis 14 ans à ma femme anorgasmique que j'aime. Je reste obsédé par l'idée que son plaisir est la clé de mon épanouissement. Y a-t-il une autre alternative ?

Vous avez le sentiment que vous ne lui apportez pas ce qu'il faut, mais en réalité il n'y a qu'elle qui puisse accepter ce plaisir, qui puisse s'autoriser à prendre ce plaisir.

  • A la suite d'une grande souffrance (mon enfant a rencontré un prédateur il y a 20 ans), ma libido a disparu, tout comme le plaisir. Un sexologue est une profession inaccessible pécunièrement. J'ai toujours pensé que mon énergievitale était extrêmement importante avant ce traumatisme était liée à la libido et à sa satisfaction. Depuis ce jour funeste, j'ai plus aucune énergie vitale et plus aucune vie sexuelle...

Il y a des consultations de psychothérapie et de sexologie dans les centres de santé qui sont pris en charge par la Sécurité sociale.

  • Pourquoi je n'ai pas eu la moindre goutte de sang lors de mon dépucelage (à 23ans !) ? Je n'ai jamais osé en parler.

C'est tout à fait courant, ne vous inquiétez pas.

  • Est-ce que l'alcool peut empêcher d'éjaculer ?

Oui, en cas d'abus d'alcool, il peut y avoir des troubles de l'érection.

  • Le lubrifiant soulage très peu de temps, que faire ?

Il faut en remettre et voir si la flore vaginale est équilibrée. Parlez-en à votre médecin.

  • Tous les hommes se masturbent-ils toute leur vie ?

La plupart des hommes se sont masturbés au cours de leur vie. Dans une vie de couple épanouie, la masturbation prend peu de place.

  • J'ai arrêté la pilule parce que je ne la supportais plus (mastose). Depuis trois semaines, nous nous sommes remis aux préservatifs mais ils se rompent souvent. Du coup, ce n'est plus une solution (j'ai du prendre la pilule du lendemain). Je prends beaucoup de précautions pour les mettre, et la taille semble adaptée au sexe de mon partenaire. Pourquoi ces préservatifs se cassent si souvent ? Maintenant, je n'ose plus rien faire.

Avez-vous acheté des préservatifs à la taille ?

  • Quelles solutions sont efficaces pour en finir avec l'éjaculation précoce ?

Il n'y a pas de solutions en général. Chaque cas est particulier, il faut consulter.

  • Mon amie mouille très peu malgré une forte excitation. Cela rend la pénétration difficile et étant assez sensible au niveau du gland, les relations ne sont pas très longues, cela ne la dérange pas car si cela dure trop longtemps, cela lui crée des douleurs. Néanmoins j'ai l'impression de ne plus pouvoir contrôler mon éjaculation et de devenir un éjaculateur précoce. Est-ce possible et que faire ?

Si vous sentez que votre compagne a des douleurs, il est possible que vous écourtiez le rapport et cela peut effectivement vous aider à éjaculer rapidement. Ce n'est pas pour autant que vous devenez un éjaculateur précoce.

  • Je ne suis jamais tranquille lors d'une pénétration. J'ai toujours peur d'attraper une maladie ou que le préservatif cède.

Le préservatif peut craquer, avez-vous une autre contraception ? Votre partenaire est-il fiable ? Dans ce cas, le risque de contamination est minime. Ces angoisses peuvent être un frein à la sexualité.

  • Une MST ou IST peut elle provoquer une oesophagite ?

Non.

  • J'ai une nouvelle personne dans ma vie, et à chaque fois qu'on fait l'amour, j'ai trop mal, je n'ai jamais eu ça avant, il dit que je serre trop le vagin, et après ça fait très mal, il a un pénis de grand diamètre, ça peut être ça ? Je suis très angoissée.

Oui, cela peut être dû au pénis de votre ami (essayez peut-être d'autres positions pour voir si elles sont plus confortables ?) Essayez aussi d'autres pratiques (fellation, masturbation,...) l'une des raisons possibles est effectivement que vous contractiez peut-être trop votre vagin en appréhendant la pénétration. Etes-vous détendue ou surtout sentez-vous que vous vous contractez ?

Sponsorisé par Ligatus