1. / Se soigner
  2. / Violences
  3. / Viol, agression sexuelle

Inceste : quels signes peuvent alerter l'entourage ?

La définition de l'inceste est-elle la même dans toutes les cultures ? Quels signes peuvent alerter l'entourage ?

Rédigé le , mis à jour le

Inceste : quels signes peuvent alerter l'entourage ?

Les réponses avec le Dr Aurore Sabouraud, psychiatre, et avec Isabelle Aubry, présidente de l'association internationale des victimes de l'inceste :

"L'inceste est présent dans toutes les cultures."

"En revanche, les législateurs peuvent avoir des définitions différentes. Par exemple, en Allemagne, le législateur protège les enfants qui peuvent naître d'un inceste donc ils l'interdisent même entre adultes consentants. Alors qu'en France, l'inceste entre adultes consentants est autorisé."

"Concernant les signes, cela peut être une hyperadaptation à la scolarité, surtout ne pas blesser maman, ne pas faire de peine, être l'enfant parfait… ou au contraire, il peut s'agir d'une agitation, avec recherche des coups, l'enfant va se mettre dans une mauvaise situation pour attirer l'attention. L'enfant va chercher à se dissocier, à avoir des comportements adaptés à l'école avec son groupe et des comportements complètement en dehors des choses quand il sera tout seul. On peut donc tout voir."

"On ne peut pas dire qu'il y ait de symptômes types. En revanche, des changements brusques de comportement peuvent alerter. Un enfant qui allait bien va tout d'un coup faire pipi au lit, il va fuguer, boire… Dans ce cas, il faut s'alerter. Ce n'est pas forcément de l'inceste mais il faut être à l'écoute."

"Il faut écouter ce que disent les enfants, sans juger, sans dire ce n'est pas possible… Il faut les écouter. Et dès que l'on entend des choses inquiétantes, les enfants mentent pour se protéger, pour éviter une punition mais quand ils disent des choses étonnantes, il faut écouter."

Sponsorisé par Ligatus