1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Vaccination Covid : Emmanuel Macron satisfait

Le président de la République Emmanuel Macron s’est félicité de l’accélération du rythme de la vaccination. Selon la Direction Générale de la Santé, 4,8 millions de Français ont reçu deux doses.

Rédigé le

Vaccination Covid : Emmanuel Macron satisfait
Crédits Photo : © Shutterstock / chaiyawat chaidet

Selon le ministère de la Santé, 12 999 655 de personnes ont reçu une injection, ce qui représente un adulte sur quatre en France (24.8% de la population adulte).

"La semaine dernière, on a eu 2,5 millions de doses injectées, le chiffre le plus élevé sur une semaine", a-t-il rappelé. L'exécutif s'est fixé comme objectif de parvenir à 20 millions de vaccinés avec au moins une dose pour la mi-mai, un objectif qui semble accessible au rythme actuel.

Lors de cette réunion "vaccins", il a souligné que la France avait "4,5 millions de vaccinés avec les deux doses ce qui nous place parmi les pays qui ont vacciné le plus leur population adulte au sein de l'Union européenne". "Près de 70% des plus de 70 ans sont protégés", a-t-il ajouté.

A lire aussi : Pass sanitaire : TousAntiCovid va certifier tests et vaccination

Reticences sur Astrazeneca

"Nous avons des difficultés pour convaincre sur le vaccin AstraZeneca, il faut réfléchir en terme de communication et de capacité à convaincre", a déclaré Emmanuel Macron. Il faut "savoir comment on maintient ce rythme et comment améliorer les leviers", a-t-il poursuivi. 

De nouvelles professions prioritaires

20.000 professionnels de santé étaient sur le pont dans les 1.700 centres de vaccination la semaine dernière. Mais le Président a estimé que "si on veut continuer à monter en charge et durer il est vraisemblable qu'on doive améliorer cette mobilisation". 

Il s'est enfin réjoui de l'arrivée de nouvelles doses Pfizer dans l'Union Européenne au 2e trimestre (7 millions pour la France) et du feu vert de l'europe pour le vaccin Johnson et Johnson. Ce vaccin "est considéré comme sûr" par l'EMA, a-t-il ajouté. L'agence européenne des médicaments a préconisé hier d'inscrire les caillots sanguins comme effet secondaire "très rare" du vaccin.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr