1. / Se soigner
  2. / Vaccins
  3. / Vaccin contre la grippe

Grippe : on vous dit tout sur la fabrication du vaccin

Cette année, la vaccination pourra être effectuée dans toutes les pharmacies sans prescription médicale pour les plus de 65 ans, les femmes enceintes et les personnes à risque, soit quelque 12 millions de personnes.

Rédigé le

Grippe : on vous dit tout sur la fabrication du vaccin

Difficile d’imaginer que derrière cette petite seringue que tout le monde connaît… Il y a plus de 7 mois de fabrication, des dizaines d’étapes et des centaines de contrôle. Pour comprendre comment est fabriqué le vaccin contre la grippe retour quelques mois en arrière. 

«  Ce ne sont pas les fabricants de vaccins qui déterminent la composition du vaccin, c’est  L’OMS qui se réunit en février ou mars pour déterminer la composition pour l’hémisphère nord. L’OMS reçoit les données de surveillance mondiale des virus grippaux qui circulent dans le monde entier et sur cette base-là détermine ce qui le plus probablement devrait circuler » explique Marie-Cecile Levant, responsable des affaires médicales grippe Sanofi Pasteur France.

 Les chercheurs se lancent alors dans une course contre la montre pour que le vaccin soit prêt à temps à l’automne. Des oeufs de poule sont nécessaires pour le produire. Chacun d'entre eux reçoit une souche virale, qui va s'y multiplier. Une fois récoltés et inactivés, ces virus pourront provoquer une réaction immunitaire. Ensuite, les différentes souches sont mélangées dans des cuves de 1000 litres.

Difficile d'évaluer l'efficacité du vaccin

Mais à ce stade, les chercheurs n’ont encore aucune certitude. « On ne peut pas déterminer un objectif d’efficacité exacte du vaccin en amont de l’épidémie car l’efficacité va dépendre de plusieurs facteurs notamment des souches qui vont circuler pendant la saison. Plus les souches sont proches des souches qui sont comprises dans le vaccin et plus l’efficacité sera élevée. »  

Une efficacité, contrôlée à chaque étape du processus. Et l’une des plus importante s’appelle « le mirage ». C’est là que des machines ultra performantes vont vérifier tous les détails. 30 000 seringues à l’heure sont inspectées. « On a des machines automatiques, c’est 23 caméras qui vont contrôler différents paramètres, est ce qu’il y a des présences de fissures, est qu’il a des particules, est ce que les différents composant sont bien assemblées et à partir de là soit vois avez des conformes soit des non conformes. » explique Philippe Ivanesse, Directeur du site Sanofi Val de Rueil.

Traçabilité du produit

Entre 1 et 2% des seringues sont mises de côté. Les autres se dirigent vers la dernière étape, le conditionnement dont le principal objectif est d’éviter la contrefaçon. 

«  C’est un numéro unique qui est imprimé sur chaque étui qui est renseigné dans une base de données européennes et qui permet aux pharmaciens de vérifier que l’origine du produit est bien du laboratoire et qu’il n’y a pas eu de copie de ce médicament. L’ensemble va être revu et va nous permettre de dire si le produit est conforme à nos standards ou pas pour pouvoir ensuite demander aux autorités de santé la libération du produit pour pouvoir le mettre sur le marché. » 

La fabrication du vaccin contre la grippe comprend 2 cycles de production par an et 2 formules. Une pour l’hémisphère nord, l’autre pour l 'hémisphère sud. Et cette année, la production va être augmentée de 10% pour faire face à une demande en hausse.