1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Covid : risque-t-on une pénurie de vaccins ?

Après les critiques sur la lenteur de la vaccination en France, le gouvernement a voulu accélérer le processus. L’Allemagne est déjà confrontée à un manque de doses et la France pourrait connaître une situation similaire.

Rédigé le

Covid : risque-t-on une pénurie de vaccins ?
©solarseven/Shutterstock

Si la France est considérée comme lente, l’Allemagne quant à elle manque de vaccins contre le Covid. Selon Libération, « le seul des six centres de vaccination berlinois à avoir déjà pris du service a dû fermer ses portes pour quatre jours autour du Nouvel An » faute de vaccins à administrer.

Doit-on s'attendre au même phénomène en France ? Le 5 janvier, 7000 personnes au total avaient été vaccinées contre le Covid, contre plus d’un million au Royaume-Uni. A l’origine, la première phase du processus concernait les personnels et les personnes âgées résidant en Ehpad, soit un million de personnes selon le ministère de la Santé.

Cette première phase de la stratégie vaccinale devait avoir lieu en janvier et février, pour ensuite laisser la place aux phases suivantes qui concernent le reste de la population. 

A lire aussi : "Un retour à la normale fin 2021" grâce aux vaccins, selon le Pr Fontanet

7 millions de personnes

Très critiqué pour la lenteur de sa campagne de vaccination contre le Covid, le gouvernement français a ensuite ouvert la vaccination à d’autres personnes. Toutefois, leur nombre pourrait dépasser les capacités de livraison des vaccins.

De fait, le 31 décembre, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que les soignants âgés de plus de 50 ans pourraient recevoir le vaccin en priorité. Ces derniers représentent 1,2 million de personnes. 

Par la suite, le 4 janvier, les pompiers et les aides à domicile de plus de 50 ans ont reçu la même autorisation, ainsi que les personnes âgées de plus de 75 ans hors des Ehpad, soit 5 millions de personnes. Au total, plus de 7 millions de personnes peuvent désormais recevoir un vaccin en France.  

Suffisamment de doses ?

Selon un sondage effectué par FranceInfo, 58% des Français ne comptent pas se faire vacciner, soit environ 4 millions de ces prioritaires. Il resterait donc environ 3 millions de personnes prioritaires qui souhaitent être vaccinées. Pour cela, il faudrait au moins 6 millions de doses : la plupart des vaccins contre le Covid, Pfizer compris, nécessitent l’injection de deux doses pour une protection optimale. 

La France a déjà reçu 560 000 doses Pfizer le 26 décembre, soit suffisamment pour vacciner 280 000 personnes. Olivier Véran a expliqué que 500 000 doses supplémentaires arriveront chaque semaine de janvier, pour un total de 2 millions de doses avant la fin du mois.

En outre, l’autorisation du vaccin Moderna ce 6 janvier par l’Agence Européenne du Médicament doit permettre à la France de recevoir 500 000 doses supplémentaires chaque mois, pour arriver à un total de 2,5 millions cet été. Les livraisons successives de vaccins devraient permettre, selon le gouvernement, de vacciner toutes les personnes prioritaires qui le souhaitent d'ici l'été.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr