1. / Se soigner
  2. / Urgences

Urgences : 70% des patients pris en charge moins d'une heure après leur arrivée

Selon une enquête de la Drees, 70% des patients attendent moins d'une heure pour être soignés après leur arrivée aux urgences. Si les résultats sont plutôt rassurants, ils pointent d'importantes disparités dans le temps d'attente suivant le type de soins prodigués.

Rédigé le

Urgences : 70% des patients pris en charge moins d'une heure après leur arrivée
Selon la Dress, 90% des patients admis aux urgences sont enregistrés et évalués en moins d'une demi-heure.

Sept patients sur dix attendent moins d'une heure aux urgences avant le début des soins, révèle une enquête menée par la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) dans 734 points d'accueil le 11 juin 2013 et publiée jeudi. De plus, 90% des patients sont enregistrés et évalués par un infirmier ou un médecin en moins d'une demi-heure.

L'attente est d'autant plus courte si le patient présente des signes graves, ou qu'il a été amené par les pompiers ou le Smur (service mobile d'urgence et de réanimation). Les personnes âgées sont celles qui ont tendance à attendre le plus longtemps, même si les plus de 75 ans sont évalués plus vite que les autres, précise la Drees.

Par ailleurs, les patients qui se présentent aux urgences pour des motifs gynécologiques, obstétriques ou des intoxications sont plus rapidement pris en charge que ceux qui se présentent avec des motifs rhumatologiques. Enfin, les moins de 15 ans sont ceux qui sont le plus rapidement pris en charge.

Selon les soins reçus, le temps passé aux urgences varie de 74 minutes à plus de 4 heures

De fortes disparités existent dans le temps d'attente suivant les actes techniques reçus. Ainsi, la moitié des patients qui ne sont pas hospitalisés restent moins de 112 minutes aux urgences (1h52). Ce passage aux urgences est d'autant plus rapide si le patient vient uniquement pour une consultation : il ne restera que 74 minutes en moyenne.

A l'inverse, recourir à l'imagerie médicale, procéder à des relevés biologiques ou solliciter l'avis d'un spécialiste allonge considérablement le temps de passage aux urgences. Parmi les patients qui ont bénéficié de plusieurs de ces techniques (radiologie et prise de sang par exemple), la moitié est restée plus de 4 heures aux urgences, surtout s'ils se sont rendus dans un service très fréquenté.

En cas d'hospitalisation, le temps passé aux urgences peut être considérablement allongé lorsqu'il faut trouver un lit pour le patient. Si la moitié des patients concernés obtiennent un lit en moins de 15 minutes, dans un cas sur dix, il faut attendre presque 4 heures.