1. / Se soigner
  2. / Transfusion, don du sang

Don du sang : et si vous testiez vos connaissances ?

Cette semaine, l’Établissement français du sang organise un millier de collectes dans plusieurs villes de France. A l'occasion de la Journée mondiale du don du sang, Allodocteurs.fr vous propose de tester vos connaissances.

Rédigé le

Don du sang : et si vous testiez vos connaissances ?
Toute personne âgée de 18 à 65 ans pesant plus de 50 kg peut donner son sang ou ses composants (plaquettes et plasma).
  • Qui peut donner son sang ?

Toute personne âgée de 18 à 65 ans pesant plus de 50 kg peut donner son sang ou ses composants (plaquettes et plasma). Récemment, la limite d'âge a été allongée à 70 ans pour le don de sang total, avec autorisation du médecin. Il faut être en bonne santé et ne ne pas avoir été dans une situation à risques (voyage dans certains pays, changement récent de partenaire avec rapports sexuels non protégés, avoir eu une transfusion ou un don d'organes, avoir eu plus d'un partenaire sexuel dans les quatre derniers mois, etc.) au cours des mois précédents le don.

Vous pouvez retrouver les lieux de collecte près de chez vous en cliquant sur le lien suivant :

https://dondesang.efs.sante.fr/trouver-une-collecte

  • Où donner son sang ?

L'Etablissement Français du Sang (EFS) assure le prélèvement sur 200 sites de collectes en France ainsi que dans le cadre de collectes mobiles qui représentent plus de 80% des prélèvements effectués par l'EFS. Des renseignements sont disponibles sur le site Dondusang.net.

  • Donner son sang est-il dangereux pour la santé ?

Non. Le sang est un liquide qui se reconstitue en permanence. Le plasma et les plaquettes se régénèrent en quelques heures, les globules rouges en deux semaines. Le matériel et la seringue utilisés sont à usage unique, il n'y a donc aucun risque infectieux. Le questionnaire et l'entretien médical permettent de déterminer si l'état de santé est compatible avec le don. Si ce n'est pas le cas, le médecin en informe la personne et l'invite à consulter son médecin.

  • Faut-il être à jeun pour donner son sang ?

Non. Au contraire, il vaut mieux avoir pris un repas léger en évitant matières grasses et boissons alcoolisées. Une collation est servie après le don.

  • Le volume sanguin prélevé dépend-il du poids du donneur ?

Oui. Les personnes de moins de 50 kg ne peuvent pas donner leur sang.

  • Est-on fatigué après avoir donné son sang ?

Non. Chez une personne en bonne santé, cela n'entraîne aucun inconvénient. L'organisme, après un don de sang, reconstitue le stock de cellules sanguines. Le plasma et les plaquettes se régénèrent en quelques heures, et les globules rouges en deux semaines.

  • Quand on a donné son sang, faut-il attendre l'année suivante pour un autre don ?

Non. Il n'y a aucun inconvénient à donner plus d'une fois par an et pendant de très longues années.

Plus exactement :

- 6 fois par an pour les hommes et 4 fois par an pour les femmes pour un don de sang total, en respectant un intervalle de 8 semaines entre deux dons

- 12 fois par an pour un don de plaquettes, en respectant un intervalle de 4 semaines avec un autre don

- 24 fois par an pour un don de plasma, en respectant un intervalle de 2 semaines avec un autre don

  • Encourt-on un risque à donner son sang plusieurs fois ?

Non.

  • Quand on est refusé au don du sang, est-ce que cela veut dire qu'on ne pourra jamais le donner ? Quelles sont les contre-indications temporaires ?

Non. Certaines causes d'exclusion du don sont définitives, mais la plupart sont temporaires ! Les donneurs volontaires concernés par une exclusion temporaire peuvent se renseigner auprès du site le plus proche pour savoir à quel moment ils pourront donner à nouveau.

Quelques contre-indications temporaires à retenir :

- Soins de carie : 1 jour

- Détartrage : 7 jours

- Traitement par antibiotiques : 7 jours

- Episode infectieux (grippe, gastro-entérite) : 14 jours

- Voyage dans un pays touché par le paludisme : 4 mois

- Grossesse : 6 mois après l'accouchement

- Intervention chirurgicale : de 7 jours à 4 mois

  • Existe t-il des contre-indications permanentes ?

Oui, pour certaines maladies : consultez la liste sur le site de l'EFS.

  • Pourquoi le don est-il gratuit ?

En France, "le corps humain est hors commerce". Il ne peut ni être l'objet d'un contrat, ni être négocié par quiconque, affirme le Comité consultatif national d'éthique en 1991 dans un avis qui reprend des principes établis depuis longtemps dans notre pays. Le même texte souligne que "toute dérogation à cette règle porterait atteinte à la dignité humaine".

Le don de sang ne peut donc pas donner lieu à rémunération. Cette gratuité est inscrite dans la loi. La préparation des produits sanguins a toutefois un coût de revient, c'est pourquoi il existe un prix de cession administré (et non de vente) des produits sanguins par l'EFS aux établissements de soins.

  • Qu'est-ce que le don de plasma ?

Il est moins connu que le don de sang total. Le don de plasma est destiné directement aux malades (10%) ou à la fabrication de médicaments dérivés du sang (90%). Ce liquide où baignent les cellules sanguines représente à lui seul plus de la moitié du volume sanguin. Il est très riche en protéines, d'où son intérêt dans le traitement de nombreuses maladies.

Le déroulement du don de plasma est très proche de celui du don de sang : le candidat s'inscrit, remplit un questionnaire, et un entretien médical confidentiel permet de déterminer s'il peut donner son plasma. Ce don se fait grâce à un appareil qui permet de ne prélever que le plasma, selon une technique appelée l'aphérèse. Les autres constituants du sang (plaquettes, globules blancs et globules rouges) sont restitués au donneur. Le volume de plasma prélevé est plus important, entre 550 ml et 750 ml. Le don dure environ 60 minutes, et s'effectue uniquement sur rendez-vous. Il peut être renouvelé jusqu'à 24 fois par an, avec 15 jours entre chaque don. Les individus de groupe AB sont particulièrement recherchés, car ils sont donneurs universels de plasma (4% de la population).

  • Qu'est-ce que le don de plaquettes ?

Le don de plaquettes par cytaphérèse fonctionne selon le même principe que le don de plasma. Il permet de recueillir une unité de plaquettes correspondant à 5 à 10 fois la quantité de plaquettes obtenue à partir d'une poche de sang total.

Il dure de 1h15 à 2h selon le taux de plaquettes du donneur et selon la quantité de plaquettes à prélever.

Le don de plaquettes est possible de 18 à 65 ans à raison de 5 dons par an maximum, en respectant normalement un délai minimum de 8 semaines avec un autre don de plaquettes ou de sang total, mais il est possible de réduire ce délai à 4 semaines en cas de besoin. Tous les groupes sanguins sont recherchés.

  • Peut-on attraper une maladie virale en donnant son sang ?

Non. Le matériel de prélèvement utilisé (aiguille, tubes, poches) est stérile et à usage unique. Donner son sang ne présente absolument aucun risque.

  • Qu'est-ce que le sang universel ?

Si vous êtes O-, vous êtes donneur universel : votre sang peut être transfusé aux personnes de tous les autres groupes sanguins (O+, A, B, AB).

Sponsorisé par Ligatus