1. / Se soigner
  2. / Rééducation

Ergothérapeute : aider les autres à devenir autonome

Les ergothérapeutes s'occupent de la rééducation, par l'activité manuelle ou artistique, de personnes souffrant d'un handicap moteur ou neuropsychologique. Objectif : récupérer son autonomie.  Focus sur cette profession à l'occasion de la journée mondiale de l'ergothérapie. 

Rédigé le

Découverte de la profession d'ergothérapeute

Ergos en grec signifie activité. L'ergothérapie correspond donc à une thérapie par l'activité qu'elle soit manuelle ou artistique. À l'école, au travail ou à la maison, les ergothérapeutes peuvent intervenir à tous les stades de la vie afin d'évaluer les besoins des personnes handicapées suite à une blessure, une maladie, une déficience. L'objectif est de les rééduquer et de maintenir ou restaurer leurs activités pour qu'elles continuent à évoluer dans leur environnement personnel, scolaire, professionnel. Métier mal connu, leur nombre a pourtant doublé ces dix dernières années et ils sont aujourd'hui un peu plus de 10.000 à exercer. Aujourd'hui la profession peine à recruter alors que les besoins ne cessent de croître.

Il faut trois années d'études pour devenir ergothérapeute. Et face à la demande croissante, de nouvelles écoles ouvrent leurs portes chaque année. On compte maintenant 19 écoles réparties sur tout le territoire.

À l'hôpital, un ergothérapeute débute sa carrière avec un salaire mensuel brut de 1.500 euros. En fin de carrière, il peut s'élever jusqu'à 2.300 euros. Dans le secteur privé, les salaires sont un peu plus élevés. Les consultations sont prises en charge par la sécurité sociale quand elles sont réalisées dans une structure hospitalière ou spécialisée (certaines mutuelles peuvent les prendre en charge).

En savoir plus sur l'ergothérapie

Sur Allodocteurs.fr

Ailleurs sur le web :