1. / Se soigner
  2. / Recherche

La recherche agronomique, une longue histoire

Depuis plus de soixante ans, l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) est en charge de la recherche et de l'innovation en agriculture, alimentation et environnement. Aujourd'hui, l'Inra est devenu le premier institut de recherche en agronomie en Europe.

Rédigé le

Retour sur l'histoire de l'Institut national de la recherche agronomique (INRA)

Aujourd'hui comme hier, nourrir la population est au cœur des problèmes de société. En France, dès le XIXe siècle, scientifiques et politiques veulent organiser la recherche pour aller vers une agriculture moderne.

L'Inra est créé en 1946, après la Seconde Guerre mondiale. À l'époque, il faut retrouver le niveau de production d'avant-guerre et faire de l'agriculture une industrie qui exporte. Les grandes exploitations se multiplient, les tracteurs deviennent incontournables et l'utilisation de produits phytosanitaires se généralise.

"Les grands axes de recherches de l'Inra durant trois décennies tournent autour de la sélection végétale et animale pour trouver des variétés plus productives, adaptées aux conditions climatiques de toute la France", raconte Philippe Mauguin, président directeur général de l'Inra. En 1950, le blé Etoile de Choisy allie des bons rendements à une résistance au froid et aux maladies. Côté élevage, la poule Vedette permet aux agriculteurs de réduire leurs coûts de production. Cette poule naine mange peu mais produit des poulets de taille normale.

1988, naissance de Marguerite, le premier bovin cloné

En trois décennies, le visage de la France agricole change et dans les années 70 apparaissent les premiers problèmes de surproduction. Les budgets de l'Inra stagnent et l'institut traverse une crise. Deux décrets au début des années 80 redéfinissent son rôle : "Les décrets de 1980 et 1984 refondent d'une certaine manière l'Inra. Ils font en sorte que l'Inra s'adapte à un nouveau contexte en lui donnant de nouveaux objectifs et de nouvelles ambitions", explique Gilles Denis, historien des sciences agricoles.

Dès les années 80, les chercheurs de l'Inra commencent à travailler sur les toutes nouvelles biotechnologies. En 1998, au centre de Jouy-en-Josas naît Marguerite, le premier bovin cloné. Dans les années 2000, les chercheurs réalisent le séquençage du génome de plusieurs animaux et végétaux : celui du cheval, de la poule ou encore de la vigne. Autre priorité moderne : la qualité sanitaire des aliments.

Ces dernières années, les collaborations entre l'Inra et les équipes médicales se sont multipliées. Les chercheurs de l'institut peuvent travailler sur l'action de certains perturbateurs endocriniens comme le bisphénol A ou sur celle des nanoparticules. Enfin, ils ont été parmi les premiers à caractériser la composition du microbiote intestinal, les micro-organismes de notre tube digestif considéré aujourd'hui comme un deuxième cerveau.