1. / Se soigner

Médecines complémentaires : une méfiance de rigueur ?

Désespérée de ne pas être soulagée par la médecine, je suis allée voir une personne assurant me soigner à distance pour 1.000 euros… Atteinte d'une leucémie, j'ai été emmenée par ma mère, sur les conseils d'un ami, voir un rebouteux. Il voulait me faire arrêter la chimio…

Rédigé le , mis à jour le

Médecines complémentaires : une méfiance de rigueur ?

Les réponses avec Serge Blisko, médecin généraliste et président de la Miviludes :

"Les soins de support peuvent être extrêmement utiles. On parle dorénavant de médecines complémentaires et non plus de médecines parallèles. Ce sont des médecines de complément et elles sont souvent indispensables pour lutter contre la fatigue, le manque d'appétit, l'angoisse… On peut avoir recours aux médecines complémentaires à condition d'en parler car il y a parfois des molécules qui ne vont pas très bien avec le traitement.

"Ce qui est grave, c'est quand une personne souhaite vous faire arrêter un traitement. C'est le signe que vous avez affaire à un charlatan. C'est un message à faire passer : ne vous laissez pas abuser et si on vous demande d'arrêter un traitement classique, de ne pas aller à l'hôpital… c'est que vous êtes entre de mauvaises mains."

Voir aussi sur Allodocteurs.fr