1. / Se soigner
  2. / Droits et démarches
  3. / Sécurité sociale, assurance maladie

Ces médecins qui pratiquent des tarifs libres

Les médecins conventionnés secteur 1 appliquent des tarifs négociés et imposés par l'Assurance maladie, sans dépassements d'honoraires. Les médecins conventionnés secteur 2 fixent librement leurs tarifs et pratiquent des dépassements d'honoraires qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. L'accès au secteur 2 a été restreint ces dernières années. Il est désormais réservé aux anciens chefs de cliniques. Mais il existe aussi les médecins de secteur 3. On les appelle souvent médecins déconventionnés ou non conventionnés. Le principe : des tarifs libres et aucun remboursement par la Sécurité sociale. Décryptage.

Rédigé le , mis à jour le

Ces médecins qui pratiquent des tarifs libres

Malgré des tarifs élevés et l'absence de remboursement (certaines mutuelles peuvent parfois prendre en charge une partie du montant), les médecins non conventionnés ne manquent pas de patients. La consultation dure en moyenne une heure pendant laquelle le médecin effectue un bilan complet.

Si les médecins hors convention étaient 1.137 en 2002, leur nombre a bondi de 42% ces dix dernières années pour atteindre 1.611 praticiens. Parmi eux, on compte 42% de femmes contre 58% d'hommes. Les statistiques nous apprennent également qu'en moyenne leur bénéfice 46.626 euros par an est bien inférieur à leurs collègues des secteurs 1 et 2 (82.457 euros). Enfin, 67,7% des médecins en secteur 3 sont des généralistes et 35,3% des spécialistes.

Si les médecins en secteur 3 ne dépendent plus de l'Assurance maladie, ils demeurent soumis aux règles qui régissent la profession comme le code de déontologie et le code de santé publique.