1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents domestiques
  4. / Monoxyde de carbone

Monoxyde de carbone : les conseils de prévention

Maux de tête, nausées, vertiges ou encore troubles visuels sont les premiers symptômes d'une intoxication au monoxyde de carbone (CO), un gaz incolore et inodore, qui cause près d'une centaine de décès par an. La saison hivernale est propice aux accidents en raison de l'augmentation de la consommation de chauffage et de l'utilisation de chauffages d'appoint. Quelques conseils s'imposent pour prévenir ces intoxications mortelles, mais évitables en adoptant une attitude plus vigilante.

Rédigé le , mis à jour le

Monoxyde de carbone : soyez vigilant ! - Reportage vidéo du 19 novembre 2013

Incolore, inodore et non irritant : le monoxyde de carbone est la première cause de mort toxique accidentelle en France. En 2012, l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) comptait 749 personnes intoxiquées, uniquement dans la région d'Ile-de-France, parmi lesquelles 597 ont été hospitalisées, et 14 sont décédées. C'est une mauvaise combustion au sein d'un appareil fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l'essence, au fioul ou encore à l'éthanol qui est à l'origine de ces intoxications.

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable. Sa densité étant voisine de celle de l'air, il se diffuse donc très vite dans l'environnement, et peut donner lieu à des intoxications mortelles en quelques minutes. Tout appareil thermique (moteur, appareil de cuisson, de chauffage ou de production d'eau chaude) utilisant un combustible contenant du carbone est susceptible de provoquer une intoxication au monoxyde de carbone, s'il n'est pas installé, utilisé ou entretenu correctement.

Le monoxyde de carbone agit en moins d'une heure. Il se fixe sur l'hémoglobine du sang à la place de l'oxygène, et empêche ainsi l'oxygénation des cellules. Il provoque donc une asphyxie.

Voici quelques conseils à suivre pour prévenir les intoxications :

  • faites vérifier et entretenir vos chaudières, chauffe-eau, chauffe-bains, inserts et poêles par un professionnel, avant l'hiver,
  • quelle que soit la température extérieure, aérez votre logement quotidiennement pendant au moins dix minutes,
  • n'obstruez jamais les grilles de ventilation, même par grand froid,
  • n'utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage (brasero, réchauds de camping, fours, barbecues, etc.),
  • n'utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion,
  • n'installez jamais un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage...) : il doit impérativement être placé à l’extérieur des bâtiments,
  • entretenez vos appareils en pratiquant un nettoyage régulier des brûleurs de la cuisinière à gaz.

En cas d'accident, les consignes de sécurité à suivre :

  • aérez immédiatement les locaux en ouvrant les portes et les fenêtres,
  • arrêtez si possible les appareils à combustion,
  • évacuez les locaux et les bâtiments,
  • appelez les secours : le numéro unique d'urgence européen (112) ou les pompiers (18) ou le SAMU (15),
  • ne réintégrez pas les lieux avant d'avoir reçu l'avis d'un professionnel du chauffage ou des Sapeurs-Pompiers.

Vous pouvez vous munir d'un détecteur de monoxyde de carbone, disponible dans le commerce, pour vous alertez à la moindre fuite de gaz.

En savoir plus 

Sur Allodocteurs.fr :