1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents domestiques

Fuites de gaz : comment les détecter et réagir ?

Bien réagir en cas de fuite de gaz ou de départ de feu est très important car les conséquences peuvent être graves. Les incidents liés au gaz domestique sont-ils fréquents ? Quels sont les bons gestes à adopter ? Les réponses avec le Dr Anthony Chauvin, médecin urgentiste.

Rédigé le

"Fuite de gaz, feu : comment réagir ?", chronique du Dr Anthony Chauvin, médecin urgentiste, du 21 février 2019

Le GRDF (réseau de distribution de gaz naturel) reçoit chaque année 160.000 appels d'urgence pour une fuite de gaz. Mais heureusement, le nombre de cas graves est faible. Selon les derniers chiffres du ministère, il a été recensé 544 cas graves en quatre ans, c'est-à-dire des événements qui ont ou qui auraient pu porter atteinte à la santé ou la sécurité publique, l'agriculture, la nature et l'environnement.

Quels sont les bons gestes lorsqu'on suspecte une fuite de gaz ?

Dès que vous sentez une odeur soufrée, il faut prévenir les autorités compétentes, à savoir : le numéro d’urgence de GRDF 0 800 47 33 33 (numéro vert - appel gratuit - 24h/24 et 7j/7) et les pompiers 18 ou 112.

Les pompiers ne peuvent bien sûr pas intervenir directement sur le réseau de distribution, mais ils peuvent couper l'arrivée du gaz si nécessaire. Gardez ces numéros en évidence chez vous ou pré-enregistrez les dans votre portable.

Le risque du gaz domestique est avant tout l'explosion et ce, quand la concentration dans l'air est de 5 à 15%. Il faut donc au plus vite couper l'arrivée du gaz s'il vous est accessible et ouvrir les fenêtres pour aérer et limiter le risque de concentration.

Comment prévenir les accidents ?

Il faut éviter de jouer avec le feu, ne pas créer de source de chaleur qui pourrait être à l'origine de l'explosion. N'utilisez pas d'interrupteur électrique ni toute source de chaleur (téléphone portable, ordinateur...) en présence d'un feu.

Pensez à bien entretenir régulièrement les appareillages à gaz. Il existe des détecteurs de gaz performants et peu onéreux. Certains assureurs les ont d'ailleurs rendus obligatoires. Un peu plus de 10% des accidents au gaz mettent en cause des personnes âgées. Pensez donc à équiper les personnes âgées d'un détecteur !

Quel type d'extincteur pour quelle utilisation ?

Il existe cinq types d'extincteurs qui ont chacun une utilisation spécifique. Utiliser le mauvais extincteur peut provoquer un sur-accident.

  • Classe A : feux de matériaux solides (papiers, bois, tissus)
  • Classe B : feux de liquides ou solides liquéfiables (essence, huile)
  • Classe C : feux de gaz
  • Classe D : feux de métaux (produits industriels)
  • Feux électriques.
     

Comment identifier les différents pictogrammes ? Sur chacun des extincteurs est indiqué la classe des feux correspondants, le type d'incendie et ce que contient l'extincteur.

Il est important de prendre le temps de décrypter le pictogramme et de savoir lesquels se trouvent autour de vous dans vos espaces familiers. En effet, en cas d'incendie de matériel électrique branché sur secteur, il ne faut surtout pas utiliser les extincteurs à eau. Cela risquerait de créer un arc électrique et donc de vous électriser. Il faut plutôt dans ce cas utiliser des extincteurs à gaz.

Les règles élémentaires de sécurité

Il faut tout d'abord alerter les secours et donner les informations adéquates. Il faut également alerter les occupants de la maison ou de l'immeuble.

Vous pouvez essayer d'éteindre l'incendie avec les moyens du bord. Si le feu s'est propagé aux vêtements ou aux cheveux d'une personne, étouffez les flammes avec une serviette, une couverture ou autre chose d'épais OU encore arrêtez la personne et roulez-la au sol pour étouffer les flammes.

Si vous n'arrivez pas à éteindre le feu, sortez rapidement et ne perdez pas de temps. Ne cherchez pas à récupérer vos papiers, à habiller vos enfants (une couverture suffit). Touchez la porte avant de l'ouvrir pour voir si elle est chaude, car une porte chaude peut signifier que le feu est de l'autre côté. Dans ce cas, sortez par une autre issue si vous le pouvez.

S'il y a de la fumée, il est primordial de ramper car la fumée monte et l'air est plus respirable près du sol jusqu'à un lieu sûr si la pièce est remplie de fumée.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus