1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents domestiques

Chutes d’enfant par la fenêtre : « une surveillance de tous les instants »

Ce week end, Mamoudou Gassama a sauvé un garçon de quatre ans suspendu au balcon de son appartement du 4è étage. Les chutes depuis des fenêtres ou des balcons sont la première cause de traumatisme grave chez l’enfant de moins de 6 ans.       

Rédigé le

Chutes d’enfant par la fenêtre : « une surveillance de tous les instants »

 

Ce type d'accidents est-il fréquent ? Comment les éviter ? Les réponses avec Le Dr Philippe Meyer, chef du service réanimation pédiatrique à l'hôpital Necker de Paris.

  • Avec l’arrivée des beaux jours, ces accidents souvent graves sont-ils en recrudescence ?

Oui mais ce qui est le plus inquiétant c’est que les chiffres sont surtout très stables. Nous avions déjà alerté il y a une dizaine d’années et il n’y a toujours aucun changement dans le nombre d’enfants victimes de ces accidents. D’après deux études, on estime qu’environ 70 enfants ont chuté entre le mois de mars et le mois d’octobre dans les trois principales régions de France (Ile de France, PACA et Nord pas de Calais).

  • Quels types de lésions provoquent ces chutes de grande hauteur sur les enfants ?

"L’âge moyen des enfants victimes de ces accidents est de 4 ans. Les enfants n’ont absolument pas la perception du risque et ils tombent automatiquement et directement sur la tête. Ce qui prédomine, c’est un traumatisme crânien grave, car il y a environ 15% de mortalité. 40% des enfants vont également garder des séquelles toutes leurs vies."

  • Quels sont les conseils peut-on donner aux parents en terme de prévention ?

"Malheureusement, nous sommes très en retard. On ne peut pas leur donner un conseil de prévention simple : s’équiper de fenêtres avec des dispositifs de sécurité agréés parce qu’il n’y en a pas en France. Un conseil simple serait de ne jamais laisser un enfant seul même un tout petit instant face à une fenêtre qui est ouverte ou qui peut potentiellement devenir ouverte. Dans 80% des cas, les accidents se déroulent alors même qu’un adulte est présent dans l’appartement. C’est vraiment une surveillance de tous les instants. Les risques sont identifiés ce sont des enfants de moins de 6 ans avec des parents qui n’ont pas conscience de ce risque et qui n’ont pas d’informations sur le sujet et c’est 30 secondes d’inattention."

 

Sponsorisé par Ligatus