1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents de la route

Morts sur les routes : hausse de 15,4% en juin

En juin, 329 personnes sont mortes sur les routes françaises, soit 44 de plus qu’au même mois en 2015. Une hausse spectaculaire, qui confirme la légère augmentation des tués recensée sur les douze derniers mois.

Rédigé le

Morts sur les routes : hausse de 15,4% en juin
2016 a été la troisième année consécutive de hausse après douze ans de baisse, une première depuis 1972.

Le nombre de morts sur les routes a augmenté de 15,4% en juin (par rapport à juin 2016), mais seulement de 1,1% sur les douze derniers mois, a annoncé lundi l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). En juin, 329 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, contre 285 en juin 2016, soit 44 personnes tuées en plus, précise le communiqué de l'ONISR.

Sur les douze derniers mois, on recense une augmentation de 40 personnes décédées. "Cette tendance haussière est également constatée sur le deuxième trimestre 2017", comparé à la même période en 2016, avec "910 personnes décédées contre 822, soit +10,7%".

Les chiffres définitifs de la mortalité routière en 2016 avaient été publiés le mois dernier, confirmant une hausse de 0,5% par rapport à 2015. L'an dernier a ainsi été la troisième année consécutive de hausse après douze ans de baisse, une première depuis 1972. En moyenne, environ neuf personnes meurent chaque jour sur les routes de France.

Vigilance pendant l’été

Les principales causes d'accident restent la vitesse excessive (qui apparaît dans un accident mortel sur trois) et l'alcool (présent dans 29% des accidents mortels).

Pendant l'été, les déplacements se font plus nombreux: les conducteurs sont appelés à la plus grande vigilance et la présence des forces de l'ordre sera renforcée "à l'occasion des chassés croisés à venir", rappelle la Sécurité routière.

Pour le week-end du 29-30 juillet, "ce sont 14.000 policiers et gendarmes qui procéderont à des contrôles renforcés, portant notamment sur le respect des vitesses autorisées et des distances de sécurité, sur les conditions de chargement, ainsi que sur le respect de l'interdiction du téléphone en conduisant, la distraction au volant ayant causé près de 400 tués sur les routes en 2016", détaille l'ONISR.

Avec AFP

Voir aussi sur Allodocteurs.fr