Neuroleptiques : quels sont les risques en cas de mauvaise observance ?

Quels sont les risques en cas de mauvaise observance d'un traitement par des neuroleptiques ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Alain Astier, pharmacien :

"Le risque majeur de la non-observance, c'est la perte d'efficacité d'un traitement. Si vous ne prenez pas correctement la posologie (doses et rythme d'administration, les deux pouvant être impliqués dans la non-observance), la pathologie peut s'aggraver ou ne pas être correctement soignée. Si on diminue le traitement, on a moins de risque d'avoir des effets indésirables liés au médicament. Ce n'est pas comme un surdosage.

"Mais tout dépend de la pathologie car un tas de pathologies peuvent être potentiellement traitées par des neuroleptiques. Il y aura soit une non amélioration des symptômes, soit une aggravation des symptômes. Un des gros problèmes de la non-observance est le risque d'hospitalisation. Par exemple en cas d'insuffisance cardiaque, les patients qui ne suivent pas bien leur traitement et qui en plus mangent un peu salé, risquent d'être hospitalisés."