Comment payer ses soins dentaires avec le minimum vieillesse ?

Ma mère perçoit le minimum vieillesse, elle ne peut pas se faire soigner les dents. Quelles solutions existe-t-il ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Gilles Lazimi, médecin généraliste, et avec Mathieu Escot, responsable des études UFC Que Choisir :

"Avec la CMU, normalement il y a une prise en charge potentielle des soins et de la prothèse. C'est possible. Le problème concerne surtout les personnes qui n'ont pas de mutuelle, soit environ 3,6 millions de personnes en France. Lors de nos consultations, certains patients ne peuvent pas payer le médicament ou faire le soin. On est alors en très grosse difficulté. Il faut se tourner vers le centre de santé ou vers les associations, faire des recours auprès des assistantes sociales de sa mairie, de sa ville… pour essayer d'obtenir des secours.

"En dentaire et en optique, les tarifs sont scandaleux. La Cour des comptes nous dit qu'il faut réduire les frais de santé systématiquement. Sur les prothèses dentaires et l'ophtalmo, on attend qu'ils encadrent les tarifs pour que les gens puissent se soigner. Les soins dentaires et ophtalmo ne sont pas un luxe, ce n'est pas du confort."

"Pour les personnes qui n'ont pas de complémentaire santé ou qui ont du mal à la payer, on peut citer l'aide à la complémentaire santé (ACS). Il faut la demander auprès de sa caisse d'Assurance maladie (CPAM) et elle offre une aide par personne et par an, jusqu'à 550 euros pour les plus de 60 ans. On est éligible en cas de revenus inférieurs à un peu moins de 1.000 euros par mois pour une personne seule et un peu moins de 1.500 euros pour un couple. Cela concerne donc des personnes modestes, mais elle peut aider."

"On a environ 40% de non recours à l'ACS et à environ 30% de non recours à la CMU. Toutes ces personnes qui auraient droit à ces aides ne les ont pas. Ne pas soigner nos patients augmente le coût de la Sécu. Il faut que les politiques arrêtent d'avoir une vision à court terme et aient vraiment une vision à long terme si on veut demain avoir plus de personnes bien portantes."