"3 millions d'enfants sous le seuil de pauvreté" : le Croix-rouge lance un appel aux dons

Un enfant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté en France, c'est-à-dire dans un foyer disposant de 964 euros par mois. Cette précarité a des conséquences majeures sur la santé, le développement physique et intellectuel. Pour poursuivre sa mission de soutien aux enfants défavorisés, la Croix-Rouge Française lance un appel aux dons. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Entretien avec le Pr Jean-Jacques Eledjam, président de la Croix-Rouge française\t
Entretien avec le Pr Jean-Jacques Eledjam, président de la Croix-Rouge française

En France, il y a trois millions d'enfants pauvres. Ces victimes de la précarité connaissent des problèmes de santé souvent dus à des carences alimentaires ou à un accès aux soins parfois limité. Souvent, leur alimentation n'est pas assez diversifiée et en quantité insuffisante : 40.000 d'entre eux n'ont pas accès à trois repas par jour. Par conséquent, ces enfants sont victimes de carences en vitamines et en nutriments, ce qui peut avoir à long terme des conséquences négatives sur leur développement et leur croissance

La santé mentale et psychique des enfants vivant sous le seuil de précarité inquiète aussi la Croix-Rouge. Ils sont souvent plus anxieux, souffrent d'insécurité et de honte, ce qui se répercute souvent sur leurs résultats scolaires. "Si on réalise une expérience simple, on se rend compte que les enfants précaires possèdent un vocabulaire de 500 mots alors que les enfants du même âge issus d'un milieu favorisé vont posséder près de 1.000 mots ", selon le Pr Jean-Jacques Eledjam, président de la Croix-Rouge française.

L'association appelle donc à se mobiliser pour soutenir des nouveaux projets qui aideront ces enfants à sortir de la pauvreté. "Nous avons déjà un certain nombre de projets qui sont financés par l'Etat, notamment dans les crèches où nous faisons de la prévention. Mais cette générosité du public va nous permettre d'aller encore plus loin. Par exemple, cela nous aidera à construire des espaces parents/enfants. Nous en avons déjà installé quinze sur le territoire national pour redonner à ces familles un semblant de foyer familial", explique le Pr Jean-Jacques Eledjam, président de la Croix-Rouge française. 

Chaque don permettra une avancée concrète : avec 60 euros, un enfant pourra être nourri pendant un mois et 150 euros financeront dix mois de sa scolarité.