Moins de noyades pendant le confinement que les années précédentes
©fotolia

Moins de noyades pendant le confinement que les années précédentes

Santé Publique France enregistre moins de passages aux urgences pour noyades accidentelles en 2020 qu'en 2018 et 2019.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Le réseau de surveillance OSCOUR de Santé Publique France fait état d’une diminution de 26% des passages aux urgences pour noyade accidentelle entre le 1er juin et le 14 juillet 2020 par rapport à la même période en 2018 et 2019.

Sur cette période, 60% des passages aux urgences pour noyades ont concerné des enfants de moins de 12 ans, et 47% des enfants de moins de 6 ans. 12% ont concerné les plus de 64 ans.

Ce nombre, qui s’élevait à 433 en 2018 et à 437 en 2019, est redescendu à 320 en 2020. Selon le communiqué de Santé Publique France, cette baisse est principalement due au confinement.

A lire aussi : Nos conseils pour bien réagir face à une noyade

Fermeture des piscines et des plages

Jusqu’au 22 juin, les piscines publiques ou privées payantes sont restées fermées en raison du confinement, ce qui a réduit le nombre de baignades et donc de noyades par rapport aux années précédentes.

Le même phénomène s’est produit sur les plages. De nombreuses villes littorales ont restreint l’accès aux plages, instaurant des « plages dynamiques » ou interdisant la baignade.

A lire aussi : Réouverture des piscines : le grand saut !

Tourisme en berne

Après le 22 juin, le nombre de noyades s'est maintenu plus bas qu’en 2018 et 2019. Santé Publique France attribue cette baisse au nombre réduit de touristes, notamment étrangers. 

En outre, l’institution remarque que les conditions météorologiques moins favorables sur la période par rapport aux années précédentes ont également joué un rôle sur le nombre de baignades, donc de noyades.

Conseils de prévention

Afin de prévenir les noyades, Santé Publique France émet des recommandations. En premier lieu, l'apprentissage de la natation, surtout pour les enfants. Selon l’organisme, les noyades sont pour la plupart évitables et 16% des Français déclarent ne pas savoir nager. La surveillance des enfants lors de la baignade est également mise en avant.

En tant qu’adulte, tenez compte de votre état de santé et ne vous baignez pas si vous ressentez un trouble physique comme de la fatigue, des problèmes de santé ou des frissons. Ne surestimez pas votre condition physique et votre niveau de natation, évitez la consommation d’alcool, et entrez dans l’eau progressivement, en particulier après une longue exposition au soleil.

De manière générale, tenez compte de l’environnement de votre baignade et préférez les zones surveillées, signalées par des drapeaux de baignade.