Non, les vaccins contre le COVID-19 ne rendent pas infertile

Existe-il un lien entre COVID 19 et infertilité ? Les études sur des modèles animaux n’ont pas relevé d’impact des vaccins sur la reproduction. Qu’en est-il chez l’humain ? Nous faisons le point.

Dr Anne Sikorav
Rédigé le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / oasisamuel

Pas de lien entre infertilité féminine et vaccin

Une étude publiée en septembre 2021 a évalué les chances de grossesse en cas de procréation médicalement assistée par transfert d'embryon chez les femmes qui avaient des anticorps contre le COVID, suite à une vaccination ou après avoir été malades, en les comparant à des femmes qui n’avaient aucun anticorps. Conclusion : pas de différence entre les deux groupes.

Pas d’incidence non plus sur les grossesses spontanées. Dans les essais cliniques sur les vaccins, les scientifiques ont montré que des grossesses accidentelles pouvaient survenir dans les deux groupes de patientes  : vaccinées et non-vaccinées .  

Autre étude. Cette fois-ci parue dans la revue The Lancet, le 21 octobre 2021. Elle porte sur le taux de fausses couches, qui est identique dans un groupe de femmes vaccinée avec Astrazeneca, comparé à un groupe témoin. 

Des cycles irréguliers ou plus abondants  ont pu être observés, mais sans incidence sur la fertilité physiologique. Ces changements pourraient être sans lien avec la vaccination, mais juste liés au stress.

Vaccin contre le Covid : des patients reçoivent une troisième dose  —  Magazine de la Santé

Pas de lien entre infertilité masculine et vaccin

La fertilité chez les hommes n’apparait pas non plus impactée. La production de sperme n’est pas touchée après un vaccin ARNm (Pfizer-BioNTech ou Moderna) contre le COVID 19. Cette étude considère seulement un petit groupe de 45 hommes en bonne santé et nécessite d’être confirmée à plus grande échelle. 

Les vaccins contre le COVID-19 n’ont donc aucune incidence sur la fertilité humaine. Selon l’agence américaine des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies « il n’y a pas de preuve suggérant que les vaccins causent des problèmes de fertilité »

Infection au Covid-19 et infertilité

Chez l’homme, des études suggèrent une altération de la production de sperme après une infection par le COVID-19. Une dysfonction érectile pourrait aussi être retrouvée. 

Ces données sont à prendre avec des pincettes. Ces troubles pourraient être liés au stress ou au syndrome infectieux en général mais pas au virus lui-même.  

Chez les femmes, les répercussions semblent moindres. Les patientes malades du COVID-19 souffrent parfois de cycles irréguliers suite à l’infection de manière temporaire, sans conséquence sur la fertilité. 

Les données scientifiques actuelles sont donc rassurantes. De quoi convaincre les plus sceptiques ?  

A lire aussi : Non, le vaccin contre le coronavirus ne rend pas stérile