Maux de tête : et si c’était une migraine ?

Une nouvelle étude révèle que la moitié de la population mondiale est touchée par des maux de tête. Comment savoir s’il s’agit bien de migraines ? Y a t-il de plus en plus de personnes migraineuses ? Et quels sont les traitements efficaces ? On vous explique.

Dr Anne Sikorav
Dr Anne Sikorav
Rédigé le , mis à jour le
Maux de tête : et si c’était une migraine ?

52 % d’entre nous souffrent de maux de tête chaque année, dont 14 % de personnes qui se plaignent d’être migraineuses. Tels sont les chiffres édifiants rapportés par des chercheurs norvégiens dans la revue "The Journal of Headache and Pain" du 12 avril 2022. Afin de comprendre et déterminer les causes des maux de tête, ces scientifiques ont accompli un travail colossal en examinant plus de 350 publications scientifiques publiées ces 60 dernières années.    

S’agit-il vraiment de migraines ?

D’abord, il faut savoir que tous les maux de tête (ou "céphalées") sont plus fréquents chez les femmes que chez les hommes, soulignent les scientifiques, et plus particulièrement les formes migraineuses : 17 % des femmes souffrent de migraines contre 8,6 % des hommes, d’après l’étude. 

Douleurs pulsatiles, difficultés à se concentrer, intolérance au bruit ou à la lumière... Parmi tous les types de céphalées existantes, la migraine n’est pas qu’un simple mal de tête. C’est en réalité une véritable maladie qui se caractérise par la survenue répétée de crises douloureuses, le plus souvent d'un seul côté de la tête.  Elle peut être accompagnée de symptômes digestifs, comme des nausées et vomissements, mais aussi de manifestations neurologiques

Consommation de certains aliments, stress, bruits, ou encore facteurs hormonaux (comme les règles) … Il existe aussi des facteurs déclenchants des migraines qui sont maintenant bien connus et peuvent varier d'une personne à l’autre.   

De plus en plus de patients migraineux ?

Selon les estimations rapportées par l’étude, de plus en plus de personnes semblent souffrir de migraines à travers le monde. 

Comment expliquer ce phénomène ? Les chercheurs souhaitent rester prudents : les personnes avec des migraines sont peut-être tout simplement mieux diagnostiquées avec les années, soulignent ils. 

Mais cela pourrait être aussi en lien avec des changements environnementaux, comme une plus grande exposition à la "pollution de l’air" ou au "stress", ou encore "l'influence de la génétique". 

Quels sont les traitements de la migraine ?

Tout d’abord, pour soigner la migraine, il faut éviter autant que possible les facteurs favorisants.

Lors des crises migraineuses, des antalgiques ou des anti-inflammatoires peuvent être utilisés. Et si la migraine est très sévère ou handicapante, ou si le premier traitement se révèle inefficace, votre médecin peut aussi vous prescrire un traitement supplémentaire, les "triptans".  
De très nombreux traitements dits "de fond" sont aussi proposés selon les situations.

Récemment, de nouveaux traitements injectables ont révolutionné la prise en charge de la migraine : ce sont les anticorps "anti-CGRP" - une molécule qui est impliquée dans la douleur engendrée par la migraine. Disponibles depuis quelques mois en France, ces médicaments ne sont pas remboursés par l’Assurance Maladie. Et leur coût, à raison de quelques centaines d’euros par injection, reste un frein majeur à leur utilisation.

En France, la migraine concerne onze millions de personnes, avec 12% des adultes, et 3 à 10% des enfants touchés. Il est estimé qu'un tiers des malades n’ont jamais consulté et ont recours à l’automédication.   

A lire aussi Migraines : le mal est-il plus profond que ce que l'on pensait ?

Migraines : comment gérer les vomissements  —  Magazine de la santé

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !