1. / Maladies
  2. / Sommeil
  3. / Rêves, cauchemars

Peut-on rêver d'une personne que l'on n'a jamais vue ?

Peut-on rêver d'une personne que l'on n'a jamais vue ? Peut-on rêver sans image ? Comment rêvent les aveugles ?

Rédigé le , mis à jour le

Peut-on rêver d'une personne que l'on n'a jamais vue ?

Les réponses avec Tristan-Frédéric Moir, psychanalyste spécialiste du langage du rêve, et avec le Pr Isabelle Arnulf, neurologue :

Tristan-Frédéric Moir, psychanalyste spécialiste du langage du rêve : "Oui, on peut rêver d'une personne que l'on n'a jamais vue car le rêve est créateur d'images. Il peut également se servir du contenu des événements de la veille. Si on se sert d'images réelles, cela signifie qu'elles sont signifiantes. Pour l'inconscient, elles sont parlantes, des analogies se produisent mais on peut aussi faire des créations, des formes tout à fait nouvelles par le rêve. Les créations fantastiques sont tout de même très rares. À 95% le rêve est très réaliste.

Tristan-Frédéric Moir : "Pour les personnes aveugles de naissance, les rêves seront des perceptions, c'est-à-dire des espaces, des sons, des formes… Ce sont des perceptions qui produisent des images mentales qui ne sont pas les mêmes que les personnes voyantes. En revanche, pour une personne qui a vu, même si elle a perdu la vue très tôt, le rêve va toujours être en images avec beaucoup de couleurs, beaucoup de formes qui vont apparaître.

Tristan-Frédéric Moir : "Les bébés rêvent en permanence. Le fœtus rêve aussi. D'après les travaux de Michel Jouvet, les bébés se programment par le rêve. Beaucoup de choses vont se faire pendant que l'on se construit. Le bébé rêve tout le temps. Il y a aussi une distinction qui est faite entre cauchemar et rêve. Le cauchemar est un mauvais rêve. Pour moi, un cauchemar est un contenu qui amène à une forme d'irrésolution. La charge émotionnelle est tellement forte qu'on est obligé de se réveiller. Mais dans sa définition, c'est un rêve."

Pr Isabelle Arnulf, neurologue : "On s'est intéressé aux personnes qui n'arrivaient pas à avoir des pensées spontanées. Normalement, on a toujours des pensées. On a réveillé ces personnes en sommeil paradoxal et on a obtenu des bouts de rêves. Des personnes peuvent perdre, avec certaines attaques cérébrales, le souvenir des rêves mais il ne semble pas qu'on puisse empêcher le cerveau de fabriquer ces scénarios toute la nuit."

Sponsorisé par Ligatus