1. / Maladies
  2. / ORL
  3. / Grippe

Grippe : cette année, combinez vaccination et gestes barrières

La campagne de vaccination contre la grippe débute le 13 octobre 2020. Cette année, plus que jamais, les autorités sanitaires recommandent de se faire vacciner afin d’éviter la cohabitation des virus saisonniers avec celui de Covid-19.  

Rédigé le

Grippe : cette année, combinez vaccination et gestes barrières
Crédits Photo : Pixabay / © Angelo Esslinger

Chaque hiver, la grippe touche entre 2 et 8 millions de Français. Comme le coronavirus, la grippe saisonnière représente un danger pour les populations à risques : personnes âgées (plus de 65 ans), personnes obèses, femmes enceintes ou personnes atteintes de maladies chroniques. 

Les décès annuels liés à la grippe sont estimés entre 9.000 et 15.000 (chiffres : SPF et Institut Pasteur). Cependant, il est difficile d’estimer précisément le nombre de décès que la grippe cause chaque année. En effet, les patients ne meurent pas toujours de la grippe en elle-même. Chez les personnes âgées par exemple, la mort peut survenir bien après l’infection grippale, car le système immunitaire aura été fragilisé. 

Eviter la cohabitation des deux virus 

Cet hiver, la vaccination est importante pour éviter une cohabitation entre la grippe et la Covid-19. Les professionnels de santé rappellent qu’il y a plus de risques de formes graves de Covid-19 en cas de co-infection avec la grippe. 

De plus, réduire les cas de grippe permettrait de diminuer la pression sur le système de santé, déjà fragilisés par la crise sanitaire. Ces dernières semaines, les appels à se faire vacciner contre la grippe se sont multipliés. 

Des vaccins de plus en plus accessibles 

Pour le moment, le meilleur moyen de prévenir la grippe reste la vaccination. Depuis l’année dernière, elle est accessible directement en pharmacie. Jusque-là, seuls les médecins et les infirmiers pouvaient pratiquer cet acte. Cette mesure tend à faciliter l’accès au vaccin, et à réduire le temps d’attente pour les patients qui résident dans des déserts médicaux. L’année dernière, le nombre de personnes vaccinées a augmenté de près de 600.000 par rapport à l’hiver 2018. 

Des gestes barrières efficaces mais insuffisants 

Cette année, lors de l’hiver austral dans les pays de l'hémisphère sud, très peu de cas de grippe ont été recensés. Parmi les explications avancées il y a la généralisation des gestes barrières depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

Cependant, l’OMS rappelle qu’il faut tout de même rester prudent. Ces bons résultats ne doivent pas pousser à un relâchement sur la vaccination. De plus, parmi les pays où les cas de grippes ont baissé pendant l’hiver austral, nombreux sont ceux qui étaient confinés. Une bonne nouvelle à prendre avec des pincettes donc.

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr