1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Fièvre jaune

Fièvre jaune, un vaccin comme seul traitement

La fièvre jaune tue encore 30.000 personnes par an et en infecte 200.000. Comment la maladie se transmet-elle ? Quelles sont les régions du monde où le vaccin est conseillé ? Quels sont les symptômes et les traitements ?

Rédigé le , mis à jour le

Fièvre jaune, un vaccin comme seul traitement
Sommaire

Qu’est-ce que la fièvre jaune ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent la fièvre jaune.

La fièvre jaune est due à un virus transmis par les moustiques. Au départ, ce sont les singes qui ont été infectés, puis la maladie s'est propagée à l'homme, suite à une modification du virus.

Elle est présente dans la majorité des pays d'Afrique et d'Amérique intertropicale. Dans la plupart des cas, elle se limite à la jungle et aux régions rurales. Contrairement à certaines idées reçues, l'Asie n'est absolument pas concernée par cette maladie.

Cette maladie très grave débute par des signes similaires à la grippe puis au paludisme, une autre maladie infectieuse. Une fois la maladie contractée, près de la moitié des malades décède.

Pas de traitement spécifique, mais un vaccin

La fièvre jaune doit son nom à l’ictère (ou jaunisse) qu’elle provoque.

Il n'existe pas de traitement spécifique de la fièvre jaune. Et il est souvent difficile de distinguer les symptômes entre paludisme et fièvre jaune. Mais la vaccination est très efficace, dès dix jours après la première injection.

Malheureusement, le délai entre l'apparition des premiers cas avérés et la réaction des autorités, en Afrique, approche les deux mois. On comprend alors pourquoi les épidémies se propagent aussi vite et pourquoi le vaccin est impératif.

Un vaccin a pour but de stimuler les défenses immunitaires. On introduit dans le corps humain un microbe. Ce premier contact avec la maladie permet à l'organisme de réagir contre l'agression du virus. Le système immunitaire va alors tout faire pour éliminer le microbe et garder en mémoire cette infection. Quand il sera à nouveau exposé au microbe, il saura se défendre de manière plus rapide et efficace.

Il est parfois nécessaire de remémorer aux défenses immunitaires comment elles doivent réagir face à une bactérie ou un virus. C'est pour cette raison que l'on fait, dans le cas de certaines vaccinations, un rappel, qui se présente sous la forme d'une nouvelle injection quelques temps plus tard.

Dans le cas de la fièvre jaune, le corps est protégé durant dix ans. Une seule injection suffit et doit être effectuée au minimum dix jours avant le départ. Pour les rappels, tous les 10 ans, le vaccin est efficace le jour même. Il est réalisé dans des centres spécifiques et agréés.

Toutefois, selon les dernières informations communiquées par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le 17 mai 2013, "le rappel de vaccination contre la fièvre jaune administré dix ans après la primovaccination n'est pas nécessaire". Les dernières données disponibles montrent en effet "qu'une seule dose de vaccin suffit à conférer une immunité à vie contre la fièvre jaune".

Enfin, rappelons aux voyageurs que ce vaccin peut éviter la mort et qu'il est donc indispensable avant un voyage en pays infecté par la fièvre jaune.

Une maladie oubliée… à tort

La vaccination n’est pas obligatoire mais elle est le seul moyen de se protéger de la fièvre jaune.

Malgré un vaccin à 100% efficace, des dizaines de milliers de personnes meurent de la fièvre jaune chaque année.

Pourtant en Afrique, comme en Amérique du Sud, les enfants ne sont pas systématiquement vaccinés

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Dans le forum :

Ailleurs sur le web