1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Dengue

Dengue : premier cas en France métropolitaine

Un premier cas de dengue "non-importé" a été détecté en France métropolitaine, au moment où cette maladie virale est en pleine expansion dans le monde. Le patient, d’ores et déjà guéri, a été contaminé par le virus à Nice. Comment peut-on contracter une maladie tropicale dans le sud de la France ?

Rédigé le , mis à jour le

Dengue : premier cas en France métropolitaine
Dengue : premier cas en France métropolitaine
Sommaire

Après les Antilles, inquiétude en France métropolitaine

Premier cas de dengue en métropole
  • Premier cas en France métropolitaine

Le premier cas est un "cas isolé" et "aucun autre cas n'a été signalé à ce jour" en métropole, a indiqué lundi le ministère de la Santé en précisant que "le patient est guéri et en bonne santé", selon l'AFP le 13 septembre 2010. "C'est aussi le premier cas en Europe de dengue autochtone, non importé", a précisé le Dr Philippe Malfait de la cellule de l'Institut de veille sanitaire (InVS) en région sud (Cire-sud).

En France métropolitaine, "le risque de développement d'une épidémie est considéré comme limité mais ne peut être exclu, en raison de la présence importante du moustique tigre au niveau local", poursuit-on de même source.

Dans le sud de la France, pour prévenir toute dissémination du virus, les mesures de surveillance épidémiologique et entomologique (c'est-à-dire des populations de moustiques) vont être renforcées et des actions de démoustication sont également mises autour de la zone des résidences de la personne atteinte, selon les autorités sanitaires.

"Le moustique tigre (Aedes albopictus) qui a transmis le virus dans ce cas autochtone français, est très présent en Italie, et a progressé doucement dans le sud de France (Alpes-Maritimes, Var, Bouches du Rhône, PACA et la Corse depuis 2006", détaille le Dr Malfait. "Et, l'insecte s'est implanté en 2005 dans la ville de Nice et fin 2009 dans une partie de Marseille", ajoute-t-il. Contrairement au cas autochtones, les cas importés correspondent à des personnes de retour d'un pays touché par des épidémies et qui rapportent le virus dans le sang. Lors d'une piqûre, le moustique prélève le virus sur une personne infectée et peut, à l'occasion d'une autre piqûre, transmettre le virus à une personne saine.

  • Epidémie de dengue aux Antilles

Le niveau de l'épidémie de dengue atteint en Guadeloupe est aujourd'hui largement supérieur au niveau de l'épidémie de 2007. 

Au 24 août 2010, et depuis le début de l'épidémie en Guadeloupe, en décembre 2009, le nombre de cas est ainsi estimé à 33 000, dont six décès. En Martinique, où l'épidémie à démarré en février 2010, 26 000 cas de dengue et treize décès, dont six survenus en juillet 2010, ont été enregistrés.

Les ministres de la Santé, Roselyne Bachelot, et de l'Outre-Mer, Marie-Luce Penchard, ont appelé à "la mobilisation de tous" pour enrayer l'épidémie de dengue qui sévit actuellement dans les Antilles françaises et annoncé, vendredi 20 août 2010, la mobilisation des militaires du service militaire adapté (SMA) et la diffusion prochaine de messages télévisés de prévention pour enrayer l'épidémie. Samedi 28 août 2010, les deux ministres ont annoncé le remboursement des examens de sérologie pour le dépistage de la dengue.

Mobilisés par le gouvernement, des soldats du service militaire adapté (SMA) ont entrepris, dès lundi 23 août 2010, en Martinique et mardi 24 août 2010, en Guadeloupe, des actions de démoustication en nettoyant les chenaux et gouttières d'écoles communales, dont les moindres surfaces d'eau stagnante constituent autant de gîtes larvaires pour les moustiques.

Les seuls moyens de combattre cette maladie virale reposent sur la lutte contre ces insectes et la protection individuelle (moustiquaire, répulsifs et insecticides).

Les gestes simples de prévention :

  • éliminer les lieux d'eau stagnante et les détritus pour éviter la prolifération des moustiques à proximité des habitations ;
  • porter des vêtements amples et couvrants, utiliser des répulsifs et dormir, même pour la sieste, sous des moustiquaires pour se protéger contre les piqûres de moustiques ;
  • dans tous les cas, se prémunir des moustiques qui piquent durant la journée ;
  • consulter un médecin dès l'apparition d'une fièvre brutale et de douleurs articulaires.

La dengue, décrite comme une "grippe tropicale", est une maladie infectieuse aiguë, qui peut être provoquée par quatre types de virus transmis par le moustique Aedes. Il n'existe ni vaccin, ni traitement spécifique.

C'est le plus souvent une maladie bénigne qui, après une période d'incubation allant de 2 à 7 jours, produit des premiers symptômes se rapprochant d'un syndrome grippal sévère et brutal (forte fièvre, maux de tête, courbatures, douleurs articulaires, fatigue, etc.) qui peut durer 5 à 7 jours. Une fièvre plus durable remet le diagnostic en cause.

Après 2 à 3 jours d'évolution, les nausées et vomissements parfois intenses empêchent toute alimentation, entraînant un syndrome d'épuisement et une déshydratation avec collapsus (heureusement sans réelle conséquence, car répondant bien à une hydratation intra-veineuse). La convalescence dure une quinzaine de jours.

La dengue ne présente généralement pas de complications, mais il existe quelques formes sévères et de rares formes hémorragiques, qui impliquent de consulter un médecin. Il faut alors éviter l'automédication, notamment par la prise d'aspirine qui est formellement contre-indiquée, de même (mais avec un moindre niveau de preuve) que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, car ils majoreraient le risque hémorragique.

La forme hémorragique, complication potentiellement mortelle, a été identifiée pour la première fois dans les années 1950 au cours d'épidémies aux Philippines et en Thaïlande, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'épidémie dans les Antilles françaises survient dans un contexte de recrudescence de la dengue dans le monde. La maladie est maintenant endémique dans plus de 100 pays d'Afrique, des Amériques (en particulier en Amérique latine et dans les Caraïbes), du Moyen-Orient, de l'Asie du Sud-Est et du Pacifique. Elle a repris pied en 2009 en Floride, aux Etats-Unis, après 40 ans d'absence.

Au Honduras, une épidémie de dengue hémorragique a causé la mort de 43 personnes sur un total de 1 025 cas recensés dans les hôpitaux publics.

Au Laos, elle a fait 36 morts depuis le début de l'année.

Près de 50 millions de personnes sont infectées chaque année dans le monde par la dengue, selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dans le forum :

Ailleurs sur le web :