1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Covid : Pfizer a-t-il raison de promettre un vaccin en 2020 ?

L’épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique, a appelé à la prudence.

Rédigé le

Covid : Pfizer a-t-il raison de promettre un vaccin en 2020 ?
©Shutterstock

Le groupe pharmaceutique Pfizer a promis de produire des vaccins contre la Covid en 2020. Une échéance peu réaliste selon le Pr Arnaud Fontanet, épidémiologiste membre du Conseil scientifique qui guide le gouvernement français pendant la pandémie.

A lire aussi : Aérer, le nouveau geste barrière contre la covid ?

« 100 millions de doses pour la fin de l’année »

« Si l'efficacité est confirmée et que notre candidat-vaccin est approuvé par les autorités, nous nous sommes engagés à produire 100 millions de doses pour la fin de l'année", a affirmé au Figaro le directeur vaccins de Pfizer France, David Lepoittevin.

"Nous sommes actuellement en phase II-III, celle qui permet d'évaluer le rapport efficacité-bénéfice (...) Nous devrions avoir des résultats préliminaires d'ici la fin du mois", a expliqué ce dirigeant du géant américain, allié à l'allemand Biontech.

A lire aussi : Covid : l'Inserm lance un appel à volontaires pour tester des vaccins

Un objectif trop ambitieux ? 

Interrogé sur ces propos par la chaîne LCI, l'épidémiologiste de l'Institut Pasteur Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique Covid-19, a appelé à plus de prudence. "Je pense que là, oui, on va un peu trop vite", a-t-il répondu.

"C'est vrai que les essais préliminaires chez l'homme sont plutôt encourageants. Ces vaccins produisent une réaction immunitaire qui a l'air protectrice. Mais ces fameux essais de phase III c'est l'épreuve du feu. (...) Et on n’aura les premiers résultats que début 2021. Donc deuxième semestre 2021, pour moi, au mieux", a détaillé le chercheur.

A lire aussi : Covid : le test salivaire EasyCov semble fiable et rapide

« Une première mondiale » 

"Avoir un vaccin un an après la découverte d'un agent infectieux, ce serait une première mondiale. Alors je sais qu'il y a un effort sans précédent qui est mené. Mais une fois de plus, restons dans des délais qui sont compatibles avec ce qu'on a vu aujourd'hui", a estimé le Pr Fontanet.

L'Organisation mondiale de la santé a recensé 35 "candidats vaccins" évalués dans des essais cliniques sur l'homme à travers le monde. Neuf, dont celui de Biontech et Pfizer, en sont à la dernière étape ou s'apprêtent à y entrer.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr