1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : le plan de lutte est-il possible malgré la crise des urgences ?

108 centres hospitaliers devraient permettre d’accueillir au mieux les potentiels malades dans tous les départements français. Mais, sur fond de crise hospitalière, cela est-il vraiment possible ?

Rédigé le

Coronavirus : le plan de lutte est-il possible malgré la crise des urgences ?

D’après le gouvernement, le pays est prêt pour affronter une épidémie de coronavirus. Ils promettent plus de diagnostics, plus d’hôpitaux mobilisés pour accueillir d’éventuels malades.

Pour le Dr Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des Médecins Urgentistes de France, ce plan annoncé par le ministère de la Santé est irresponsable : « Gérer c’est prévoir, c’est pas simplement faire des annonces médiatiques en disant “les samu sont là, à eux de se débrouiller, aux hôpitaux de se débrouiller”... On tire en permanence la corde sur le personnel de santé, il reste motivé mais il commence à être épuisé, énervé. » 

Au total, 108 structures de soins sont désormais en mesure de prendre en charge des personnes atteintes du coronavirus, dans des chambres à basse pression. Des lits mobilisés qui, toujours selon le Dr Christophe Prudhomme, empêcheraient la prise en charge d’autres patients : «Il n’y a aucune réserve de personnel donc tout ce qu’on met en plus sur la crise du coronavirus c’est pris ailleurs, c’est les vases communicants." 

Une surcharge de travail qui se ferait également ressentir aux standards des samu. Les appels seraient extrêmement nombreux après la fermeture de la ligne téléphonique du gouvernement, tous les soirs à 19h.