1. / Maladies
  2. / Intestins et estomac

La stomie : un court-circuit dans la digestion

Cancer du côlon, de la vessie, maladie inflammatoire de l'intestin, après une chirurgie, ces pathologies peuvent parfois nécessiter la pose d'une poche : c'est la stomie. En France, 80.000 personnes sont concernées. Comment vivent-elles au quotidien ? Une vie de couple reste-t-elle possible ? Peut-on être autonome avec une stomie ?

Rédigé le , mis à jour le

La stomie : un court-circuit dans la digestion
La stomie : un court-circuit dans la digestion
Sommaire

Une sto... quoi ?

Marina Carrère d'Encausse et Régis Boxelé expliquent la stomie

En France, 80.000 personnes vivent avec une stomie, une poche accolée à l'abdomen qui recueille les urines ou les selles. Conséquence de certaines pathologies comme les maladies inflammatoires des intestins, le cancer du côlon ou de la vessie, la stomie bouleverse profondément la vie des personnes qui en sont porteuses. L'accompagnement des médecins et des stomathérapeutes est indispensable pour aider les patients à s'y habituer.

Normalement, quand on se nourrit, les aliments empruntent le circuit du tube digestif : bouche, oesophage, estomac, intestin grêle, côlon, rectum puis anus. La digestion permet l'absorption des nutriments au niveau intestinal et l'élimination des déchets sous forme de selles. Ces derniers se forment essentiellement dans le côlon où l'eau est totalement réabsorbée, ce qui déshydrate les selles.

Lorsque ce circuit naturel ne peut s'accomplir en raison d'un traumatisme, d'une maladie ou suite à une ablation d'une partie des intestins, une stomie peut être pratiquée. Le chirurgien abouche l'intestin à la surface. Les selles sont alors évacuées par la poche de stomie. Il existe différentes localisations selon la pathologie et la portion de l'intestin qui doit être retirée.

Pour les stomies urinaires, les urostomies, le principe est pratiquement le même. Habituellement, l'urine produite par les reins à partir de la filtration du sang, s'accumule dans la vessie grâce aux uretères. Si la vessie doit être retirée suite à une pathologie, les uretères sont alors reliés à une poche de stomie étanche au niveau de la peau de l'abdomen.

Préparer la pose de la stomie

Une consultation pour préparer la pose d'une stomie

Quelques jours avant l'opération, une infirmière stomathérapeute rencontre les patients pour identifier la zone où sera placée leur poche.

Une fois la zone de la stomie identifiée, l'infirmière marque le point en injectant un peu d'encre sous la peau comme un tatouage pour qu'il ne s'efface pas. Ce point sert d'indicateur au chirurgien le jour de l'intervention. Au cours de cette consultation préopératoire, quelques conseils pratiques sont également transmis au patient.

L'infirmière stomathérapeute suit également le patient après son opération pour lui apprendre les soins à réaliser sur sa stomie afin que le patient soit autonome dès la sortie de l'hôpital.

Stomie : l'acte chirurgical

Attention, il s'agit d'images de chirurgie ! Les colostomies se pratiquent en cas de cancer digestif

Certaines opérations chirurgicales nécessitent la mise en place d'une stomie digestive provisoire. C'est le cas notamment lorsque le chirurgien procède à l'ablation d'une partie du côlon ou du rectum. Il faut alors dériver les selles par une stomie, en l'occurrence une colostomie, anciennement appelée anus artificiel.

Une colostomie est une chirurgie lourde et longue. Illustration des étapes clés de cette intervention.

Apprendre à vivre avec une stomie

Les stomathérapeutes vont initier le patient aux soins de la stomie et leur permettre de devenir autonome

Comment prendre soin de sa stomie ? Comment vivre avec sa stomie au quotidien ? Les réponses à ces questions, ce sont les stomathérapeutes qui les apportent aux patients.

Les patients qui ont une stomie sont régulièrement suivis par des infirmières spécialisées, les stomathérapeutes. Les stomathérapeutes sont des infirmières spécialisées dans les soins de la stomie. Elles ont un rôle essentiel pour le patient. Juste après l'opération, elles apprennent aux patients stomisés à faire leur toilette et changer de poche afin qu'ils soient autonomes le plus rapidement possible. Les stomathérapeutes peuvent ensuite être consultés à tout moment en cas de problème avec l'appareillage mais aussi pour des questions concernant la vie sociale, familiale ou sexuelle.

Des soins quotidiens aux questions plus intimes, le rôle des stomathérapeutes auprès des patients stomisés est donc primordial.

Stomie : des réunions pour favoriser le partage d'expériences

Des groupes de parole pour mieux vivre avec une stomie

Pour beaucoup de patients, vivre avec une stomie a des répercussions aussi bien psychologiques que pratiques. Pour passer ce cap difficile, des associations de patients stomisés se sont créées. Leur but : échanger leurs expériences.

Ensemble, les patients stomisés parlent de leur vie avec une stomie et plus particulièrement des problèmes qu'ils rencontrent. Lors de ces réunions, il n'y a aucun tabou, tout est abordé : des problèmes techniques aux questions plus intimes.

Grâce à ces réunions, chacun assume mieux cette nouvelle vie. Mais l'association va plus loin, elle organise aussi des visites à l'hôpital. Pour les stomisés, c'est l'occasion d'informer et de redonner de l'espoir.

En France, il existe plus de 50 associations pour les personnes stomisées.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr