1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Tabagisme

Tabagisme : les parlementaires ne doivent pas céder au lobbying des industriels

Quarante associations et organisations spécialisées dans la lutte contre le tabagisme et organisations représentatives des victimes du tabac publient dans le quotidien Le Figaro un appel aux parlementaires, leur signifiant que "leur vote peut sauver des milliers de vies".

Rédigé le

Tabagisme : les parlementaires ne doivent pas céder au lobbying des industriels
Tabagisme : les parlementaires ne doivent pas céder au lobbying des industriels

Six jours avant que ne débute l'examen des mesures relatives au tabagisme, dans le cadre du projet de loi de modernisation du système de santé, quarante associations et organisations engagées contre le tabagisme[1] interpellent les parlementaires.

Ces mesures sont en effet attaquées de toutes part par les lobbies des industriels du tabac. "Sont particulièrement en ligne de mire les dispositions efficaces sans lesquelles il est illusoire d'espérer casser la progression des morts du tabac" (78.000 décès annuels soit plus de 200 décès par jour), "et de vouloir réduire le coût qui pèse sur la collectivité", rappelle Le Figaro, évoquant non seulement la création du paquet neutre, mais aussi celle d’un Fond de prévention du tabagisme alimenté par l'industrie.

Les cosignataires appellent les parlementaires non seulement à dopter "l'ensemble des mesures du Programme national de réduction du tabagisme (PNRT)", mais aussi de "les accompagner d'une hausse des taxes sans laquelle l'échec est assuré".

Le fléau sanitaire et économique du tabac apparaît aux signataires "d'autant plus scandaleux qu'il n'est pas une fatalité". "Certains pays, comme le Royaume Uni, l'Australie, la Norvège, les Etats-Unis et bien d'autres, en appliquant les recommandations de la Convention Cadre de l'OMS pour la Lutte Anti-Tabac (CCLAT), ont enrayé leur consommation de tabac de manière drastique et pérenne", rappellent-ils.

"Mesdames, Messieurs les Parlementaires, le choix est simple : d'un côté la promotion de la santé pour les Français, de l'autre, la défense des intérêts financiers de quatre multinationales dont l'unique objet est la recherche cynique du profit, quel qu'en soit le coût humain", résument les auteurs du texte. "Au nom des victimes du tabagisme et au nom de nos enfants qu'il faut protéger contre les ravages de cette addiction, nous vous demandons instamment de voter lors de la discussion à l'Assemblée nationale en faveur de toutes les mesures du PNRT, et particulièrement pour le paquet neutre. Votre vote en faveur de ces mesures sauvera des milliers de vies."

 

[1] La tribune est signée par des représentants de l’Alliance Contre le Tabac (ACT), de l’Alliance du Cœur, l’Association des Acteurs Lorrains en Tabacologie (AALT), de l’Association Interdisciplinaire de Recherche sur le Tabagisme en Basse-Normandie (AIRTBN), de l’Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie (ANPAA), de l’Association Nationale des Sages-Femmes Tabacologues Françaises (ANSFTF), de l’Association Périnatalité Prévention Recherche Information (APPRI), Caméra Santé, du Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS), du Collège National des Cardiologues Français (CNCF), du Comité National Contre les Maladies Respiratoires (CNMR), du Comité National Contre le Tabagisme (CNCT), de la Coordination Bretonne de Tabacologie (CBT), d’EméVia, de l’Espace de Concertation et de Liaison Addictions Tabagisme (ECLAT), de la Fédération Addictions (FA), de la Fédération Française d'Addiction (FFA), de la Fédération Française des Associations et Amicales de malades, insuffisants ou handicapés respiratoires, (FFAAIR), de la Fédération Française de Cardiologie (FFC), de la Fédération Française de Pneumologie, (FFP), de la Fédération Nationale de la Mutualité Française, de la Fédération Association Nationale pour les Traitements à domicile, les Innovations et la Recherche (Antadir), la Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer, de la Fondation du Souffle, de France Réseau des Addictologues Comportementalistes et Tabacologues (FRACTAL), de l’Institut Gustave Roussy (IGR), de la Croix-Rouge, la Mutuelle des Etudiants (LMDE), des Droits des Non-Fumeurs (DNF), de la Ligue Nationale Contre le Cancer (LNCC), de Paris Sans Tabac (PST), du Réseau de Prévention des Addictions (RESPADD), de la Société Française de Cardiologie (SFC), de la Société Française d'Hypertension Artérielle (SFHTA), de la Société Française de Santé Publique (SFSP), de la Société Francophone de Tabacologie, (SFT), de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF), du Syndicat des Spécialistes des maladies du cœur et des vaisseaux (SNSMCV), du Syndicat National des Associations d'Assistance à domicile (SNADOM) et de Tabac et Liberté.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr