1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Arrêt du tabac, cigarette électronique

E-cigarette : l'OMS pour une interdiction aux mineurs

Les experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) se sont prononcés contre la vente de cigarettes électroniques aux mineurs.

Rédigé le

E-cigarette : l'OMS pour une interdiction aux mineurs
E-cigarette : l'OMS pour une interdiction aux mineurs

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé mardi 26 août 2014 d'interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs, estimant que leur usage "pose de graves menaces pour les adolescents et foetus".

E-cigarette : l'OMS prend position 

Les experts se sont également prononcés pour une interdiction de leur consommation dans les espaces publics fermés, "au moins jusqu'à ce qu'il soit prouvé que la vapeur exhalée n'est pas dangereuse pour les personnes passant aux alentours", selon un document publié mardi par l'OMS.

"Les preuves existantes montrent" que les cigarettes électroniques "ne sont pas de la simple vapeur d'eau" comme le disent souvent leurs fabricants, a affirmé l'OMS.

D'après l'OMS, il existe suffisamment de preuves pour mettre en garde les "enfants, adolescents, femmes enceintes et femmes en âge de procréer" sur les conséquences à long terme que peut avoir la consommation de cigarettes électroniques sur "le développement du cerveau".

Ces recommandations ont été publiées par l'OMS en vue de la sixième session de la Conférence des parties à la Convention-cadre de l'OMS pour la lutte antitabac qui aura lieu du 13 au 18 octobre 2014 à Moscou.

La cigarette électronique mise en cause aux Etats-Unis

Parallèlement, une étude américaine du Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), publiée lundi 25 août 2014 dans le journal Nicotine and Tobacco Research, alerte sur l'usage de la cigarette électronique chez les jeunes non-fumeurs.

L'étude se base sur les chiffres 2011, 2012 et 2013 d'une étude officielle nationale sur les jeunes et le tabac.

Selon le CDC, quelque 263.000 collégiens et lycéens américains qui n'avaient jamais fumé ont utilisé une cigarette électronique en 2013, contre 79.000 en 2011, soit plus du triple en deux ans. Ces jeunes sont aussi deux fois plus susceptibles de passer au tabac, avec 43,9% ayant l'intention de fumer des cigarettes traditionnelles dans l'année contre 21,5% des non-fumeurs n'ayant jamais utilisé une cigarette électronique.

L'American Heart Association (AHA), une organisation influente dédiée à la santé cardiovasculaire, s'est aussi inquiétée de l'impact de cet appareil sur la santé des jeunes.

"Au cours des cinquante dernières années, la cigarette a fait vingt millions de morts et nous sommes fermement déterminés à empêcher l'industrie du tabac de créer une nouvelle génération de fumeurs ayant une dépendance à la nicotine", a déclaré Nancy Brown, présidente de l'AHA, dans un communiqué.

La FDA a proposé en avril 2014 de réglementer les cigarettes électroniques en interdisant notamment leur vente aux mineurs et en imposant aux fabricants une autorisation de mise sur le marché. Il s'agit du premier cadre réglementaire sur les cigarettes électroniques aux États-Unis, un marché de près de deux milliards de dollars.

Les défenseurs de la e-cigarette estiment au contraire qu'elle est utile dans la lutte contre le tabagisme, en aidant à arrêter la cigarette.

 

Sponsorisé par Ligatus