1. / Maladies
  2. / Cancer
  3. / Cancer colorectal

Cancer colorectal : le surpoids réduit le risque de mortalité

Le surpoids est un facteur de risque du cancer colorectal. Toutefois, une étude américaine suggère qu'un surpoids au moment du diagnostic est corrélé à une meilleure survie.

Rédigé le

Cancer colorectal : le surpoids réduit le risque de mortalité

Les kilos en trop, de manière générale, ont mauvaise presse. Ce n'est plus à prouver, le surpoids et l'obésité constituent un facteur de risque pour de nombreux cancers, dont le cancer colorectal. Pas question de remettre cela en cause. Mais si l'excès de poids favorise la survenue de ce genre de tumeur, il serait associé à une meilleure survie des patients atteints de ce cancer, comme le montre une étude américaine du Kaiser Permanente Division of Research, parue dans la revue Jama Oncology.

Les  chercheurs ont examiné les dossiers médicaux de 3.408 hommes et femmes, âgés de 18 à 80 ans. Le but était d'observer le lien entre leur indice de masse corporelle (IMC) et leur risque de mortalité quinze mois après le diagnostic. Tous les patients avaient été diagnostiqués entre 2006 et 2001 et avaient subi une chirurgie.

Le paradoxe du surpoids protecteur

Les résultats montrent que les patients nettement en sous poids (avec un IMC inférieur à 18,5) ou en obésité sévère (IMC supérieur à 35)  présentent un risque de mortalité (toute cause confondue) plus élevé que les personnes avec un IMC légèrement en dessous de la normale ou normal (compris entre 18,5 et 23). Plus étonnant, l'étude montre que les "grands gagnants" sont les patients qui dans la "fourchette haute" du poids normal (IMC de 23 à 25), mais aussi ceux avec un véritable surpoids (IMC entre 25  et 30). Quant aux personnes avec une obésité modérée (IMC compris entre 30 et 35), elles n'ont pas présenté de différence de risques significative comparativement aux autres groupes.

Les chercheurs ont associé le plus bas risque de mortalité à un IMC de 28 au moment du diagnostic. Ils précisent toutefois que des biais dans l'étude empêchent de tirer des conclusions définitives.

Bien que les auteurs admettent que l'exercice physique chez les patients atteints de cancer doit être encouragé, les recommandations de perte de poids dans la période du post-diagnostic chez les patients en surpoids atteints d'un cancer colorectal pourraient être injustifiées. Des études à venir devraient nous en apprendre plus sur les mécansimes biologiques de cette action protectrice de nos kilos en excès dans le cancer.

Source : Analysis of Body Mass Index and Mortality in Patients With Colorectal Cancer Using Causal Diagrams, JAMA Oncol. Published online May 19, 2016. doi:10.1001/jamaoncol.2016.0732

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus