Pourquoi la mortalité par suicide est-elle importante en France ?

La mortalité par suicide dans les pays voisins est très inférieure à celle de la France. Comment l'expliquer ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Cécile Omnes, psychiatre, membre du groupement d'étude et de prévention du suicide au centre hospitalier Charcot à Plaisir, et avec Vincent Lapierre, psychologue au centre de prévention suicide Popaincourt :

"La jovialité ne protège pas du suicide. Une personne joviale peut tout de même avoir des idées suicidaires et donc effectivement le rôle de l'entourage est essentiel car souvent, ils sont à même de protéger. Mais il faut qu'il y ait un entourage, la problématique d'isolement fait partie des axes sur lesquels on avance. Pourquoi la France est-elle particulièrement touchée ? Il y a plusieurs données. Il y a le fait qu'on questionne la mort d'une manière particulière dans les pays latins notamment. Et il y a aussi le fait qu'en France on repère sans doute mieux qu'ailleurs les suicides eux-mêmes, comme étant la cause de la mort. On a des chiffres relativement faibles, un laboratoire communique des données sur ce sujet. Je ne suis pas certain que tous nos voisins soient aussi au point que nous sur cette question."

 "Il ne faut pas sous estimer en France la difficulté sociétale qui est la place de la dépression pour laquelle malgré un plan national de dépression il y a un certain nombre d'années, les résultats ne sont toujours pas bons.

"La France a fait le choix aussi de répondre par une médicalisation et par des médicaments dans la médicalisation. Ce sont des choix gouvernementaux depuis des dizaines d'années, quels que soient les gouvernements qui se sont succédés. D'autres pays ont fait le choix de pouvoir effectivement aussi prendre en charge les psychothérapies. Elles sont aujourd'hui dans les recommandations du traitement de la dépression à associer avec les médicaments puisque c'est avec des médicaments adaptés et une psychothérapie, que nous avons les meilleures réponses, les plus efficaces. Cela évite les dépressions chroniques, et les rechutes de dépression. La dépression est le premier facteur de suicide en France."