Hoquet : parfois chronique et aux causes inexpliquées

Le mécanisme du hoquet n'est pas complètement élucidé…

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Qu'est-ce que le hoquet ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent le hoquet.
Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent le hoquet.

Tout commence par la respiration : le système nerveux donne l'ordre au diaphragme de se contracter pour que les poumons se remplissent d'air. De leur côté, les voies aériennes supérieures doivent être dégagées, notamment au niveau de la trachée, l'épiglotte se relève pour laisser passer l'air vers les bronches. Quelques instants plus tard, le diaphragme se relâche et comprime les poumons qui se vident, c'est l'expiration.

Lorsque qu'on hoquette, c'est qu'il y a un dysfonctionnement de ce mécanisme. On observe alors des contractions spasmodiques du diaphragme et, en même temps, un resserrement de la glotte. L'une des hypothèses avancées pour expliquer ce phénomène est la suivante : le système nerveux donnerait des ordres contradictoires. Tout d'abord, l'ordre serait donné d'inspirer au maximum puis, quelques millisecondes plus tard, cet ordre serait annulé. La glotte se referme alors, et l'air se retrouve piégé au niveau des cordes vocales, provoquant le bruit caractéristique du hoquet.

Tout le monde a déjà eu un jour ou l'autre une petite crise de hoquet, mais parfois cela se prolonge et cela peut être plus inquiétant.

Questions sur le hoquet

Connaissez-vous bien le hoquet ?
Connaissez-vous bien le hoquet ?

Même s'il a longtemps été jugé trivial, le hoquet intéresse désormais des spécialistes, comme le Pr. Jean Cabane, chef du service de médecine interne de l'hôpital Saint-Antoine, qui casse bien des clichés.

Inquiétant au delà de quarante-huit heures

Le hoquet de Jean-Noël ne disparaît que lors de courtes trêves.
Le hoquet de Jean-Noël ne disparaît que lors de courtes trêves.

En cas de hoquet qui dure plus de quarante-huit heures, il faut consulter. Le but étant de trouver la cause et d'apporter une solution mais cela peut être long. C'est le cas de Jean-Noël qui souffre depuis plus d'un an, qui a vu plusieurs médecins mais qui n'a toujours pas de solutions.

En décembre 2010, son hoquet ne s'est pas calmé, il a revu le Pr. Jean Cabanne qui lui a dit son peu d'espoir de le voir guérir. Les examens réalisés au niveau de l'œsophage et de l'estomac sont normaux. Les causes de ce hoquet sont donc jusqu'ici inconnues. Il a de plus consulté un ostéopathe dans l'espoir d'une amélioration mais sans succès.

En savoir plus

Dossiers :