Quel est le rôle de l'alimentation sur le squelette ?

Consommer du lait après 50 ans, est-ce efficace pour préserver son squelette ? Quel est le rôle de l'alimentation dans la bonne solidité du squelette ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr Olivier Gagey, chirurgien orthopédiste, et avec Pascal Picq, paléo-anthropologue :

"Dans un pays développé, les sources de calcium alimentaires sont globalement largement suffisantes. En revanche, il va manquer un facteur précis : la vitamine D. Dans ce cas, le recours aux compléments de vitamine D doit être systématiquement envisagé par le médecin traitant, notamment en raison du manque d'ensoleillement l'hiver. L'effort physique est également important. L'os comme tout système biologique, est centré sur un cercle vertueux. L'os procure la fonction de soutien, cette fonction de soutien génère des forces de compression alternatives de l'os et ce sont ces forces de compression alternatives de l'os qui permettent de positiver le bilan osseux et d'éviter un excès de dégradation par les ostéoclastes."

"Avant que nos ancêtres, il y a quelques milliers d'années, n'inventent l'agriculture et la consommation de produits laitiers, l'homme de cro-magnon avait un squelette plus solide et il était chasseur-collecteur. On a perdu depuis l'invention des agricultures et même la consommation du lait qui s'est accrue dans certaines cultures, quasiment la moitié de nos masses squelettiques et musculaires. Nos ancêtres avaient une intensité physique de tous les jours qui était extrêmement importante et ils trouvaient la plupart du temps tout ce qu'il fallait pour composer ces squelettes qui étaient beaucoup plus robustes que les nôtres. L'alimentation joue donc un rôle mais ce qui est le plus important pour les éléments et les apports essentiels, c'est tout l'ensemble des activités qui sont autour.

"L'os est un tissu qui réagit à l'ensemble des déformations. L'os n'est pas sensible aux forces internes qu'il subit mais aux déformations (allongement, changements d'angulation…). C'est cela qui assure la physiologie. La confusion avec le lait date de la fin de la Seconde guerre mondiale où le régime américain a fait qu'on a considérablement amélioré notre alimentation avec l'éducation physique notamment et avec des produits laitiers, vitamine D… "