Angine : la mise en place des tests gratuits en pharmacie reportée

Angine : la mise en place des tests gratuits en pharmacie reportée

Des tests visant à améliorer le diagnostic de l’angine devaient être réalisables en pharmacie et pris en charge par la Sécurité Sociale dès le 1er janvier. Leur mise en place se fera finalement au printemps. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Virus ou bactérie ? Il faudra encore attendre quelques mois afin de pouvoir identifier le coupable de votre angine à la pharmacie. Le Test Rapide d’Orientation Diagnostic (TROD), qui devait y être réalisable gratuitement à partir du 1er janvier, ne sera finalement pris en charge par la Sécurité Sociale qu’au printemps prochain. Car la Direction Générale de la Santé n'a pas encore finalisé les décrets d'application qui doivent en préciser les modalités pratiques.

Une réponse en quelques minutes 

Le dispositif avait déjà été testé dans 600 officines, mais sans remboursement. Ces tests peuvent être réalisés par le pharmacien et permettent de distinguer les angines bactériennes des angines virales.  

Pour cela, il suffit de quelques minutes. Un prélèvement est réalisé dans la gorge grâce à un long coton-tige qui est ensuite placé dans des liquides réactifs. En 5 à 10 minutes, le pharmacien peut vous dire si l’angine est d’origine bactérienne ou virale. Dans le premier cas, il vous orientera vers un médecin généraliste pour un traitement antibiotique qui permet d'éviter des complications graves. Mais, s'il s'agit d'un virus, les antibiotiques ne servent à rien et il suffit de traiter les symptômes.  

80% des angines sont virales 

Cette différenciation est essentielle : 9 millions de Français sont touchés chaque année par une angine, et l’on estime que 80% d’entre elles sont virales – elles ne nécessitent donc pas d’antibiotiques. Pour le Dr Thierry Naas, bactériologiste, “utiliser des tests de diagnostic rapide pour identifier la présence de la bactérie permettra de limiter sensiblement l’utilisation des antibiotiques”

Ces tests sont déjà disponibles gratuitement pour les médecins généralistes, mais sont “insuffisamment utilisés” selon le gouvernement. En 2017, seuls 40% d’entre eux en avaient commandé gratuitement. Résultat : de nombreux médecins prescrivent des antibiotiques en cas d’angine, sans avoir réalisé de test au préalable.  

Or, le test diagnostique, “c’est une meilleure prise en charge thérapeutique pour le patient”, souligne le Dr Thierry Naas. En plus d’un traitement plus adapté, l’utilisation des TROD en pharmacie permettrait également de soulager les salles d’attentes des médecins généralistes. 

Attention à l’antibio-résistance 

Prendre trop d’antibiotiques inutilement, c’est aussi risquer la perte de leur efficacité. Chaque année en France, 12 500 personnes meurent d’infections causées par des bactéries devenues résistantes aux antibiotiques.  

Le développement de telles bactéries est considéré par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme “l’une des plus graves menaces qui pèsent sur la santé mondiale”.  

En France, la consommation d’antibiotiques a baissé de 15% entre 2009 et 2018 - à grand renfort de campagnes de l’Assurance Maladie comme “Les antibiotiques, c’est pas automatique” ou “Si on les utilise à tort, ils deviendront moins forts”. Mais l’hexagone reste le mauvais élève de l’Europe : avec 25,3 doses pour 1000 habitants et par jour, c’est le troisième pays le moins performant du continent selon Santé Publique France.