Pixbaya

Covid : le télétravail impacte la parité femme-homme

La pandémie creuse-t-elle les inégalités entre les femmes et les hommes au travail ? Une étude de l’institut Ipsos réalisée pour le Boston Consulting Group s'est interessée à cette question. Décryptage.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Pendant le confinement du mois de novembre, 70% des actifs ont télétravaillé. Parmi eux, les femmes ont été 1,3 fois plus nombreuses que les hommes à déclarer une situation d’anxiété. 70% des hommes ont confiance en leur avenir professionnel contre 60% des femmes. 

L'étude a été menée sur 1001 femmes et 1001 hommes, tous salariés dans le privé. Pour l'Institut, « cela peut s’expliquer en partie par le fait que les femmes ont moins réussi à tirer leur épingle du jeu sur le plan des interactions professionnelles durant la crise ».

De plus, elles sont 1,3 fois moins nombreuses à disposer d’un espace isolé pour télétravailler, et elles ont 1,5 fois plus de risques d’être interrompues.

A lire aussi : Télétravail : des avantages mais un risque d'isolement social

Davantage impactées par la crise sanitaire

Les femmes sont 1,5 fois plus nombreuses que les hommes à envisager difficilement un retour à leurs horaires d'avant crise. Elles sont même 1,3 fois plus nombreuses à ne pas envisager de retour du tout.

Le bureau d'étude Boston Consulting Group appelle ainsi les entreprises à mettre en place des mesures d’accompagnement individuel et collectif afin d’éviter le décrochage des femmes au travail

Enfin, l’étude insiste sur « le bouleversement des modes de travail [qui] conduit à l'émergence de nouveaux risques psychosociaux », qu’il faut prendre en compte.