Près de 10% des participants financièrement appâtés ne fumaient plus après six mois.
Près de 10% des participants financièrement appâtés ne fumaient plus après six mois.

Le tabac est aussi néfaste pour les non-fumeurs

Selon les résultats d'une étude de Santé Publique France, le tabagisme passif augmente de 27% le risque d’avoir une crise cardiaque et double le risque d’AVC.

Lucile Boutillier
Rédigé le

Ce 7 février, Santé Publique France publie une étude sur le tabagisme passif. Selon l’agence, l’exposition d’un non-fumeur à la fumée de cigarette augmente ses risques de cancer du poumon de 25% et d’accident cardiaque de 27%. Le tabagisme passif double également le risque de cancer des sinus de la face et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Chez les enfants, le tabagisme passif entraîne des irritations des yeux, du nez et de la gorge. Il augmente la fréquence des rhinopharyngites et des otites, le risque de crises d’asthme et diminue « faiblement mais significativement » le développement du poumon. De plus, fumer en présence d’un nourrisson augmente le risque de mort subite.

En ce qui concerne les femmes enceintes, le tabagisme actif peut entraîner fausses couches, grossesse extra-utérine et accouchement prématuré. Le développement et la prise de poids du foetus sont également compromis. Le tabagisme passif a un effet moindre, mais « mesurable » sur l’enfant.

Qu’est-ce que le tabagisme passif ?

On parle de tabagisme passif lorsqu’une personne inhale de manière involontaire la fumée dégagée par un ou des fumeurs. Selon l’Académie de médecine, la fumée du tabac est « la source la plus dangereuse de pollution de l’air domestique, en raison de sa concentration élevée en produits toxiques ».

On est exposé au tabagisme passif presque partout, dans des lieux fermés mais aussi ouverts. Les personnes exposées le sont à tous les âges, et surtout « pendant des périodes beaucoup plus longues que celles où l’on subit la pollution atmosphérique extérieure », explique l’Académie.

A lire aussi : Tabagisme passif : nocif également pour vos animaux de compagnie

Comment éviter le tabagisme passif ?

Eviter le tabagisme actif paraît facile : il suffit de s’arrêter de fumer. Mais quand notre entourage est constitué de fumeurs qui n’en ont pas l’intention, se protéger des fumées peut être compliqué.

Depuis 2006, l’interdiction de fumer dans les lieux fermés et couverts accueillant du public permet d’éviter de concentrer la fumée de cigarette dans ces lieux.

Arrêter de fumer, toujours la meilleure solution

La fumée de tabac contient plus de 4000 substances chimiques et plus de 50 substances cancérogènes, notamment la nicotine, des irritants, du monoxyde de carbone. Elle est extrêmement nocive.

Quoiqu’il arrive, il faut éviter de fumer en présence de non-fumeurs, en particulier auprès d’enfants ou de femmes enceintes. Si vous souhaitez arrêter de fumer, des conseils sont à votre disposition sur le site tabac-info-service.fr, ou au 39 89.