Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © fizkes / Shutterstock

Covids longs : la piste du virus de la mononucléose étudiée

La réactivation du virus Epstein-Barr, le virus responsable de la mononucléose, pourrait expliquer la survenue de covid longs, selon une nouvelle étude. Ce virus très répandu est dormant chez quasiment tous les adultes.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Et si les covid longs s’expliquaient… par un autre virus que celui du covid ? Des scientifiques américains ont établi un lien entre le réveil d’un virus dormant dans l’organisme, le virus d’Epstein-Barr (EBV), et les formes longues du covid. C’est ce qu’ils expliquent dans la revue Pathogens.

Un virus dormant chez 95% des adultes

Mais comment ça marche ? L’EBV est un virus de la famille des herpès, responsable notamment de la mononucléose infectieuse. Il est présent chez 95% des adultes en bonne santé, sous forme "dormante".

En effet, après une première contamination qui a généralement lieu à l’enfance ou à l’adolescence, le virus reste latent dans le corps. Il ne provoque pas de symptômes, mais peut se réactiver en cas de stress intense, de déficit immunitaire mais aussi d’état inflammatoire. La réactivation du virus cause alors de la fatigue, de la fièvre, des maux de tête ou des problèmes neurologiques.

A lire aussi : Des virus latents réactivés chez les astronautes dans l'espace

73% des covid longs concernés

Et c’est un tel réveil qui pourrait se produire en présence du SARS-CoV-2, le virus responsable du covid. Dans l’étude publiée dans Pathogens, les chercheurs ont recruté 185 personnes atteintes du covid, dont 56 ont développé une forme longue.

Ils ont alors scruté dans leur sang la présence d’anticorps spécifiques à l’EBV, dont certains ne sont détectables qu’en cas de réactivation du virus. Résultat : 73% des patients covid longs possédaient de tels anticorps témoignant d’une réactivation.

A lire aussi : Covid : à quelles séquelles faut-il s'attendre ?

Pendant ou juste après le covid

Ensuite, les chercheurs ont voulu estimer la date de la réactivation. Ils ont alors découvert que ce phénomène semblait se produire peu de temps après, voire en même temps que l’infection au covid.

Concrètement, cela signifie que "de nombreux symptômes longs du covid ne sont peut-être pas le résultat direct du virus SARS-CoV-2 mais peuvent être le résultat d'une réactivation de l'EBV induite par l'inflammation du covid", écrivent les scientifiques dans leur publication.

Dépister l'EBV pour traiter le covid long

Des études plus solides et portant sur un plus grand nombre de patients sont encore nécessaires pour comprendre le rôle de l’EBV dans les infections covid. Mais en attendant, les chercheurs appellent déjà à dépister une réactivation de l’EBV chez les patients covid. Car la traiter au plus vite pourrait améliorer la prise en charge des covid longs.