Les règles à suivre dans la cuisine pour éviter une intoxication alimentaire

En plus de la responsabilité des industriels de garantir des aliments sûrs, le consommateur a lui aussi un rôle à jouer pour limiter les intoxications. Conservation, préparation... Notre journaliste Rym Ben Ameur fait le point.

Rym Ben Ameur
Rédigé le , mis à jour le
Les dix règles à suivre pour éviter une intoxication alimentaire
Les règles à suivre pour éviter une intoxication alimentaire  —  Le Magazine de la Santé

Connaissez-vous les règles à suivre pour éviter les intoxications alimentaires ? Selon l’Anses, l’agence nationale de sécurité sanitaire, plus d’un tiers des foyers sont concernés chaque année par des intoxications alimentaires dues à une mauvaise hygiène dans la cuisine.

Pour remédier à ce manque d’informations, l’agence a édité un guide qui résume tous les gestes indispensables.

Lavage des mains

Depuis le début de l’épidémie de Covid, le lavage prolongé des mains est enfin entré dans le quotidien des foyers. Mais depuis peu, on a tendance à se relâcher. Donc petit rappel : on se lave les mains au moins 30 secondes avant de cuisiner, surtout après un passage aux toilettes ou en rentrant à la maison.

Pensez également à changer vos éponges et vos torchons assez régulièrement, car ce sont des nids à bactéries.

Pour ce qui est des planches à découper, l'idéal est de ne pas avoir une planche pour tout. Une planche pour les poissons crus et la viande, une autre pour les produits cuits et les légumes propres.

À lire aussi : Comment acheter et conserver les aliments en vrac en toute sécurité ?

Nettoyez votre réfrigérateur

Si vous voulez conserver des aliments, placez-les au réfrigérateur maximum deux heures après leur préparation, et si possible dans des contenants hermétiques type boite en verre. L’Anses rappelle qu’il ne faut pas les consommer au-delà de trois jours surtout pour les produits contenant de la crème.

Pour ce qui est du réfrigérateur, il faut le nettoyer très régulièrement. Au minimum, une fois par mois et un nettoyage très complet une fois par an. Profitez-en pour vérifier qu’il est bien réglé : la température doit se situer entre 0 et 4 degrés pour stopper la multiplication des agents pathogènes.

Une cuisson à point pour les personnes fragiles

Enfin, l'Anses rappelle l'importance de la cuisson pour éliminer les agents pathogènes des aliments. Ainsi, l'agence recommande notamment aux enfants, femmes enceintes, et personnes immuno- déprimées de ne pas consommer de la viande, poissons crus et produits laitiers au lait cru. Et pour les viandes comme le steak haché, bien les cuire pour éviter tout risque d'intoxication alimentaire. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !