1. / J'ai mal…
  2. / Aux articulations

Douleur à l'épaule : et si c'était l'acromion ?

On peut les prendre par dessus l'épaule, mais à force de mouvements répétés et avec l'accumulation des années, les douleurs des épaules peuvent s'accumuler. Et parfois seule la chirurgie peut venir apaiser ces douleurs.

Rédigé le

Douleur à l'épaule : et si c'était l'acromion ?
Douleur à l'épaule : et si c'était l'acromion ?
Sommaire

Anatomie de l'épaule

Les explications anatomiques de Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes

L'épaule est l'articulation qui relie le bras au thorax. Elle réunit trois os : l'os du bras (l'humérus), l'omoplate et enfin la clavicule. La tête de l'humérus vient se loger dans une petite cavité de l'omoplate que l'on appelle la glène. La clavicule rejoint l'extrémité de l'omoplate au niveau de l'acromion.

Le conflit sous acromial est probablement la source de douleur la plus fréquente de l'épaule après 40 ans, conséquence de l'usure des tendons de la coiffe des rotateurs. La coiffe des rotateurs est l'ensemble des muscles et des tendons qui entourent la tête de l'humérus au niveau de l'articulation. Ces muscles servent à donner la force pour permettre l'élévation du bras et ses diverses rotations, mais participent également à la stabilité de l'épaule.

L'épaule est une articulation à la fois solide et particulièrement mobile, puisqu'elle permet de réaliser des mouvements de grande amplitude, comme l'antépulsion (élevation du bras vers l'avant), la rétropulsion (vers l'arrière par en bas), l'abduction (élevation latérale du bras), l'adduction (rabaissement du bras suite à une abduction) et la rotation du bras sur lui-même.

Mais l'épaule est aussi une articulation vulnérable. Avec l'âge, les tendons peuvent entrer en conflit avec l'acromion, cette extrémité de l'omoplate située juste au-dessus du tendon. Le frottement répété contribue à la formation d'un bec osseux situé sous l'acromion, appelé ostéophyte. En retour, ce bec osseux agresse la partie superficielle du tendon et provoque l'accélération de son usure. Ce qui provoque des douleurs et une limitation progressive des mouvements. Certains gestes de la vie quotidienne deviennent alors difficiles voire impossibles.

L'acromioplastie de l'épaule

Attention, images de chirurgie ! L'acromioplastie permet de soulager les tendons de l'épaule

Dans certains cas, le seul moyen de traiter les douleurs de l'épaule est la chirurgie. Cette chirurgie, appelée par les spécialistes une acromioplastie, permet de soulager les tendons de l'épaule. Le but de l'opération est d'agrandir l'espace de glissement pour que les tendons de l'épaule puissent circuler normalement et ainsi lever le conflit sous acromial.

Pour une acromioplastie, les patients sont sous anesthésie générale. Seules deux petites incisions (de 5 mm chacune) sont pratiquées dans l'épaule pour permettre d'introduire les instruments et l'arthroscope, cet outil-caméra permettant de voir l'intérieur de l'épaule et notamment la zone de frottement du tendon sur l'os.

Le chirurgien commence par nettoyer l'articulation de tous les tissus inflammatoires. Ces tissus inflammatoires sont très vascularisés et douloureux. Avant de s'attaquer à l'os, le chirurgien les détruit grâce à un courant électrique.

Une fois l'articulation nettoyée, le chirurgien introduit une fraise pour limer progressivement l'excroissance osseuse. L'objectif est de rendre l'os à nouveau lisse pour qu'il ne blesse plus le tendon.

Après l'intervention, la rééducation de l'épaule commence dès le lendemain de l'opération et dure en moyenne entre deux et trois mois.

Douleur de l'épaule : une souffrance au quotidien

Avant de se faire opérer, Brigitte a supporté sans rien dire ses douleurs d'épaule.

Les douleurs aux épaules se développent souvent dans le cadre du travail, à force de répéter les mêmes gestes.

Mais le problème de ce type de douleur, c'est qu'il ne se voit pas forcément sur les radios. Commence alors une période de recherche qui peut être assez longue, où le seul soulagement se trouve dans les médicaments anti-douleurs et anti-inflammatoires... jusqu'au jour de l'opération.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus