Insolites du Net : un tampon connecté pour suivre ses règles

Le lauréat du concours "Ma thèse en 180 secondes" ; parler du diabète sur les réseaux sociaux ; un tampon connecté... C'est l'actualité insolite de la santé sur le Net, par Emma Strack.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Ma thèse en 180 secondes

Mathieu Buonafine a consacré sa thèse à "l'étude du rôle de la Neutrophil Gelatinase Associated Lipocalin (N'GAL) dans les effets cardiovasculaires de l'activation du récepteur minéralocorticoïde (le récepteur M)". Mais le but du concours "Ma thèse en 180 secondes" est de simplifier l'équation pour faire comprendre son travail au grand public.

Ce récepteur M participe à l'émergence de maladies cardiovasculaire, mais on ne peut s'en passer parce qu'il joue aussi un rôle dans la régulation de notre pression artérielle.

Mathieu Buonafine travaille avec des souris qui ne produisent pas N'GAL, pour voir si cela les protège des maladies cardiovasculaires. Si tel est le cas, il s'agirait d'une piste très importante pour ensuite développer des médicaments qui inhibent N'GAL…

 

Parler du diabète sur les réseaux sociaux 

Il s'agit d'un jeu viral proposé par la Fédération française du diabète, en cette semaine de prévention. À vous d'être créatif et de déployer tout le vocabulaire de la vie de tous les jours, en lien avec l'activité physique et le sport qui rime avec diabète : dinette, basket, crevette, raquette… Pour cela, utiliser le hashtag #Contrelediabete…  

Pour que le jeu soit encore plus ludique, on vous propose de poster une photo de vous avec la barbichette avec le hashtag. Un peu de légèreté pour dire que, quand elle est bien prise en charge, la maladie permet de vivre correctement et de manière autonome. L'important est donc de se faire dépister. 

 

Une invention qui s'adresse aux femmes : le tampon connecté…

Il existe des outils pour suivre votre sommeil, votre course sportive, votre alimentation... et pourquoi pas vos règles ? Il ne s'agit pas d'une plaisanterie mais bien d'un projet dont le but est de vous informer quand votre tampon est plein.

Le tampon contient un capteur relié à un moniteur par un fil et il lui transmet des estimations sur le remplissage du tampon. Des informations à leur tour transmises par bluetooth sur votre smartphone, où vous recevez des notifications vous indiquant dans quelle mesure le tampon est plein.

Un moyen d'anticiper les fuites, un outil pour prédire le début et la fin des règles, et de prévenir le choc toxique qui peut conduire à l'amputation voire à la mort, nous dit-on. Il faut en effet être vigilant, mais pas sûr que cet outil, pour l'instant prototype mais qui s'annonce forcément plus cher qu'un tampon classique, soit vraiment nécessaire. Changer régulièrement de tampon devrait suffire.

  • my.Flow
    Tranquillité d'esprit. Menstruations. Un moniteur qui vous indique lorsque votre tampon est plein.