1. / Grossesse - Enfant
  2. / Enfant
  3. / Nourrisson

Une employée d’un hôpital anglais soupçonnée d'avoir tué huit nourrissons

La police britannique a annoncé avoir arrêté une soignante d'un hôpital de Chester, dans le nord-ouest du pays. Elle est soupçonnée d’avoir tué huit bébés et tenté d’en tuer six.

Rédigé le

Une employée d’un hôpital anglais soupçonnée d'avoir tué huit nourrissons
La suspecte est une soignante de l’établissement.

La police britannique finira-t-elle par percer le mystère des décès inexpliqués de nouveaux-nés à l’hôpital de Chester ? Elle vient en tout cas d’arrêter sa première suspecte, une soignante de l’établissement. Elle est pour le moment soupçonnée d'avoir tué huit bébés et tenté d'en tuer six autres. "C'est une enquête extrêmement complexe et très sensible, et nous devons nous assurer que nous faisons tout ce qui est possible pour essayer d'établir en détail ce qui s'est passé", a déclaré Paul Hughes, l’inspecteur de police en charge de l’affaire.

17 décès et 15 malaises inexpliqués

L’enquête se concentre sur la mort de 17 nourrissons dans une unité néonatale de l’hôpital de Chester, entre juin 2015 et juin 2016. Elle s’intéresse par ailleurs à 15 malaises de bébés survenus pendant la même période. Les autorités avaient commencé à s’inquiéter lors de la sortie d’un rapport du Collège royal de pédiatrie et de santé infantile (RCPCH) en juillet 2016, qui s’inquiétait du nombre anormalement élevé de décès dans le service en un an. L'arrestation de la soignante est "une étape importante", mais "les investigations continuent", a précisé Paul Hughes.

Avant de recourir aux services de la police, l’hôpital a commandé plusieurs rapports d’experts sur ces morts inexpliquées. Sans succès. "Demander à la police de s'intéresser à ça n'est pas une chose que nous avons faite à la légère, mais nous devons faire tout ce que nous pouvons pour comprendre ce qui s'est passé ici", a déclaré Ian Harvey, le directeur médical de l'hôpital. Pour lui, l'unité néonatale peut et doit continuer à fonctionner normalement.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus