Si vous voulez un bébé, commencez une cure de vitamine B9 !

Appelée aussi acide folique, la vitamine B9 est indispensable au bon développement du fœtus. La prendre régulièrement en amont de la grossesse éviterait de lourds handicaps chez l’enfant. Mais beaucoup de femmes l'ignorent. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Au tout début de la grossesse se forme le tube neural du foetus, qui deviendra plus tard la colonne vertébrale. Lorsque ce tube se ferme mal, on parle de spina bifida. Cette malformation touche 750 grossesses par an en France. Et elle peut avoir de lourdes conséquences comme une paraplégie, des troubles sphynctériens, urinaires, digestifs, des troubles mentaux aussi. La vitamine B9, ou acide folique, permet de réduire ce risque de malformations foetales de 72%.

Encore faut-il la prendre au bon moment. “Moins de 16% des femmes prennent de l’acide folique au bon moment. La fermeture de la colonne vertébrale se fait la première semaine de retard de règles... Si vous commencez à prendre de l’acide folique au-delà d’une semaine de retard, c’est trop tard”, explique Dr Thierry Harvey, chef du service de la maternité du groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint- Simon, à Paris.

A prendre en avant la conception

En France, trop peu de femmes le savent, mais ces comprimés doivent être pris en amont de la conception. Pour ça, les professionnels de santé qui accompagnent les futures mères ont un rôle clé. “Il suffit d’écrire sur une ordonnance de contraception qu'en cas de désir de grossesse, avant l’arrêt de la contraception, il faut débuter l’acide folique 0,4 mg et ce jusqu’à deux mois de grossesse. C'est facile”, précise Thierry Harvey.

On trouve la vitamine B9 dans de nombreux légumes verts. Mais cette carence est fréquente dans la population générale. Il est donc indispensable de se supplémenter.