Covid : Pourquoi certaines personnes vaccinées font-elles des formes graves ?

Selon une étude, un déficit immunologique expliquerait en partie les rares cas d’hospitalisation de personnes pourtant doublement vaccinées contre le Covid-19. Près d’un quart de ces patients présentent des auto-anticorps qui empêchent le corps de se défendre contre le virus.

Muriel Kaiser
Rédigé le , mis à jour le
Covid : Pourquoi certaines personnes vaccinées font-elles des formes graves ?

Certaines personnes, même vaccinées contre le Covid-19, développent des formes graves de la maladie. Des chercheurs de l’Inserm, de l’Université Paris Cité et de l'université Rockefeller (New York) ont cherché à comprendre pourquoi.

Ils ont suivi 48 patients âgés de 20 à 80 ans, qui, suite à une infection par le variant delta, ont fait une forme sévère à critique du Covid-19. Tous les participants présentaient un schéma vaccinal complet. 

24 % des patients ont un déficit immunitaire

Les chercheurs ont d’abord vérifié que le vaccin a bien été efficace, en testant le taux d’anticorps. Ensuite, en s’appuyant sur des précédents travaux, ils ont recherché la présence d’auto-anticorps anti-interférons de type 1. Ces anticorps empêchent l’organisme de bien se défendre contre le virus, en neutralisant les protéines qui évitent la réplication du virus.  

Résultat : 24 % des patients présentaient ces auto-anticorps. Ils n’avaient pas d’autres déficits immunologiques et pas d’antécédent d’infection virale sévère. Ces travaux ont été publiés dans le journal Science Immunology

À lire aussi : Le système immunitaire : les défenses de l'organisme

Aucun décès parmi ces formes graves

Malgré une forme sévère, aucun patient n’est décédé. Cette donnée laisse suggérer que le vaccin a tout de même un effet, puisque dans la population non vaccinée, 20% des personnes qui décèdent présentent ces auto-anticorps.  

Au vu de ces résultats, les chercheurs préconisent de tester la présence des auto-anticorps anti-interférons de type 1 chez les patients vaccinés et hospitalisés suite à une infection au Covid-19. Ils comptent poursuivre les travaux pour comprendre pourquoi ces anticorps se développent chez certains patients.  

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !