1. / Bien-être - Psycho
  2. / Environnement et santé
  3. / Pesticides

Pesticides : comment vérifier la qualité de l'eau du robinet de sa commune ?

Comment vérifier la qualité de l'eau du robinet de sa commune ?

Rédigé le , mis à jour le

Pesticides : comment vérifier la qualité de l'eau du robinet de sa commune ?

Les réponses avec François Veillerette, directeur association Générations futures :

"Il est assez simple de vérifier la qualité de l'eau du robinet de sa commune car quand vous payez votre facture d'eau, vous avez, et cela est obligatoire, un compte-rendu sur le niveau de présence de polluants ou pas de l'année précédente. C'est donc un moyen de vérifier la qualité de l'eau du robinet mais il y a un décalage d'un an ce qui est un peu gênant. On peut aussi le faire auprès d'un laboratoire spécialisé, cela va vous coûter quelques dizaines d'euros ou quelques centaines d'euros. Vous pouvez aussi demander à votre mairie les bilans qui sont réalisés. Le nombre d'analyses varie selon la taille de l'unité de distribution de l'eau. Mais ce sont des documents publics donc il est tout à fait normal de les réclamer.

"La potabilité, c'est autre chose. La potabilité est une décision administrative. Depuis 2010, on tolère beaucoup plus de pesticides dans l'eau du robinet. Avant, l'approche était plus précautionneuse, on ne tolérait que 20% d'un niveau qu'on appelait la VMax, la valeur de toxicité maximum. Maintenant on tolère 100% de cette fameuse VMax. Une note de la DGS a pris cette décision en décembre 2010. La notion de potabilité est donc administrative, elle n'est pas uniquement sanitaire.

"Si on considère que l'on sort de la qualité quand on est au dessus de 0,1 microgramme par litre de pesticides, ce qui est la vision européenne, on sait par exemple qu'en 2010, plus de deux millions de personnes étaient concernées une fois par an par ce phénomène. Il y a donc toujours des problèmes dans beaucoup de captages concernés par des dépassements de valeurs guides pour la présence des pesticides dans l'eau. C'est la raison pour laquelle beaucoup de captages sont ciblés pour une action prioritaire… Maintenant on doit être à un ou deux milliers de captages dans lesquels on doit mettre en place des plans d'action, ce qui n'est pas toujours le cas."

Sponsorisé par Ligatus